Géothermie : L’ODDEG s’ouvre au savoir-faire allemand

21 janvier 2019 8 h 07 min0 commentsViews: 67

Le ministre de l’Energie, chargé des Ressources naturelles, Yonis Ali Guedi, a reçu hier dans son cabinet une forte délégation allemande, conduite par l’ambassadrice d’Allemagne accréditée, Anke Jesela Holstein. La rencontre s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Djibouti en Allemagne, Aden Mohamed Dileita, du maire de la ville allemande de Karlsruhe, Fransk Mentrup, et le directeur général de l’Office djiboutien de développement de l’énergie géothermique (ODDEG), Kayad Moussa Ahmed.

Au cours de cette entrevue, l’Institut Technologique de Karlsruhe (KIT), représenté par des officiels des différentes institutions- l’Institut de Géoscience appliquéé du KIT, AGW, le groupe Geoenergy de l’Institut pour le stockage des déchets nucléaires, le INE et le groupe utilisation efficace de l’énergie géothermique de l’IKET et de l’énergie- et l’ODDEG) représenté par Dr. Kayad Moussa Ahmed ont signé un accord de coopération. La cérémonie de signature était placée sous le parrainage du ministre de l’Energie, chargé des Ressources naturelles.

L’objectif de cet accord est de former des jeunes cadres djiboutiens dans le domaine de l’Energie Géothermique et de renforcer le système de financement dans ce cadre.

Dans cette optique, l’Institut de Géoscience appliqué du KIT représenté par Dr.Katharina Schatzler,  Géothermal group (GG) représenté par Dr. Horst Kreuter, le groupe Geoenergy de l’Institut pour le stockage des déchets nucléaires, le INE et le groupe Utilisation efficace de l’Energie géothermique de l’IKET ont pour but d’entretenir une coopération avec l’ODDEG et l’Université de Djibouti (UD) à des fins de recherches scientifiques sur la Géothermie par la mise en place de  méthodes d’exploration géophysiques, pétro-physiques et géochimiques, de technologie de forage, de recherche environnementale, de technologie des centrales électriques, de modélisation numérique, et des processus géodynamiques.

Concernant le développement géothermique à Djibouti avec les sites géothermiques ; l’accord reflète la volonté des parties prenantes à coopérer à long terme par le biais de l’organisation des ateliers, la mise en œuvre des programmes et des projets de recherches ; la publication scientifique et la coopération éducative, et la mise en place d’un cursus de Master en partenariat avec l’Université de Djibouti (UD).

Leave a Reply


Trackbacks