Forum sur l’économie numérique : Miser sur le digital comme moteur de la croissance économique

21 novembre 2018 8 h 33 min1 commentViews: 39

A l’issue des deux journées du forum, les décideurs politiques, les experts et les praticiens ont convenu d’une série de recommandations pour doper la croissance via la promotion de l’économie numérique.

Forum sur l’économie numérique (2)

Deux longues journées de débats et de réflexions ont été nécessaires pour faire un état des lieux sur l’économie numérique à Djibouti. Au bout de plusieurs rounds d’exposés et de débats ponctués par des panels de discussions et des échanges en groupes thématiques lors des travaux en ateliers, une feuille de route a été adoptée sur la base des recommandations faites par les décideurs, les experts et les participants.

Après une étude approfondie des forces et des faiblesses du numérique, les décideurs politiques, les experts, les praticiens et l’ensemble des participants ont convenu d’une série d’actions à entreprendre en priorité. Ils ont également défini les bons filons à explorer pour ouvrir le marché du numérique aux jeunes.

La première priorité a été accordée à l’augmentation du taux de pénétration et de couverture mobile. Par ailleurs, la formation des jeunes en matière de TIC a été fortement préconisée.

Il a été prôné de créer une complicité positive entre le ministère de tutelle et l’organe de régulation. Aussi, un travail en étroite collaboration avec le secteur public a été recommandé en identifiant les meilleurs cadres. «Ce travail doit être collectif pour rendre le pays connecté» ont également plaidé les panélistes.

Les recommandations émises mettent l’accent sur la nécessité de mettre en œuvre la numérisation des processus requis pour la création de l’entreprise, la formation des jeunes et leurs informations sur la disponibilité et l’accès aux documents nécessaires à travers des sites web. Pour cela, les services publics doivent mieux accueillir et accompagner les jeunes promoteurs.

Dans le même ordre d’idée, il a été suggéré d’améliorer l’accès, la qualité, la couverture et le prix, mais aussi d’aligner la formation professionnelle aux besoins existants, et de pérenniser la sensibilisation sur les avantages de la maîtrise outils des TIC.

Bien entendu, le renforcement du capital humain pour une réelle transformation digitale a été vivement conseillé. Pour ce faire, la mise en place d’un ensemble de plateformes pour les administrations publiques s’est avérée indispensable pour accompagner la transformation digitale.

Les uns et les autres ont surtout reconnu que notre pays doit poursuivre ses efforts pour faire du numérique un outil clé dans le développement économique tel que préconisé dans le schéma stratégique intégré (SSI), adopté le 25 février 2018, qui est conforme aux axes directeurs de la Vision 2035.

L’intégration des TIC dans la vie publique reste indispensable pour en tirer le plus grand avantage et en faire la roue de la stratégie de réduction du chômage et de lutte contre la pauvreté.

Il faut souligner l’implication de l’ensemble des participants qui ont étudié le numérique sous tous les angles, afin de définir le potentiel du numérique et ses bénéfices ainsi que les obstacles à surmonter et les défis à relever. Les intervenants ont débattu des conditions  d’actualisation de la réforme sectorielle de l’économie numérique djiboutienne.

L’occasion pour les organisateurs du forum de définir les stratégies destinées à doper l’économie numérique à travers une feuille de route nationale des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Les panélistes ont passé en revue les voies et moyens susceptibles  d’accélérer le processus de développement numérique, et de renforcer l’économie numérique.

MAS 

Leave a Reply


Trackbacks