Forum mondial de la jeunesse : Hassan Mohamed Kamil aux assises de Charm el-Cheikh

8 novembre 2018 8 h 12 min3 commentsViews: 34

L’édition 2018 du forum mondial de la jeunesse s’est tenue samedi 3 novembre dernier à Charm el-Cheikh, en Egypte. La cérémonie inaugurale de l’événement était placée sous le patronage du président du pays hôte, Abdel Fattah El-Sissi.

La République de Djibouti y était représentée par son secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, Hassan Mohamed Kamil.

Le forum a vu la participation de soixante délégations issues des quatre coins du monde.

Dans son discours  d’ouverture des assises de Charm el-Cheikh, le président égyptien  a plaidé pour un meilleur  monde où les tensions conflictuelles récurrentes, les brasiers de la terreur  et les précarités révoltantes disparaissent. Un monde où la promotion de l’épanouissement de la jeunesse soit une priorité absolue à l’échelle planétaire.

Au menu du forum mondial de la jeunesse,  des discussions autour de  la paix et du développement. Quelque 5000 jeunes  filles et garçons étaient les panélistes de cette deuxième édition. Les unes et les autres ont soulevé les principaux problèmes auxquels est confrontée leur génération. Les rôles aussi qu’ils peuvent jouer dans la réalisation des objectifs de développement mondiaux et la lutte contre le terrorisme.

Les panélistes au visage juvénile ont ensuite eu des échanges interactifs autour de divers sujets d’intérêt commun. Citons notamment la  reconstruction des pays et des sociétés sortant d’un conflit, le rôle des dirigeants mondiaux dans la sauvegarde de la paix, le devoir de la communauté internationale dans la fourniture d’une assistance humanitaire et la lutte contre le terrorisme, et le partenariat euro-méditerranéen. D’autres thèmes ont nourri des débats de fond entre les participants de ce forum. Les thématiques abordées portaient sur la sécurité de l’énergie et de l’eau, l’autonomisation des personnes handicapées, le volontariat dans les sociétés de construction, l’agenda 2063 du développement durable en Afrique, la citoyenneté numérique, les rôles de l’art et du cinéma dans l’édification des communautés, la formation de futurs dirigeants, et les moyens de réduire l’écart entre les genres sur le marché du travail.

Autant de problématiques qui touchent la jeunesse djiboutienne. C’est pourquoi la délégation conduite par M. Hassan Mohamed Kamil s’est faite l’écho des solutions que le gouvernement apporte face aux attentes des jeunes djiboutiens dans tous ces domaines.

Leave a Reply


Trackbacks