FFDJ : Initiation à la soudure pour des apprentis djiboutiens

14 mai 2017 10 h 06 min0 commentsViews: 36

Dans le cadre des actions de coopération civilo-militaire, la base navale de Djibouti a offert la possibilité à 7 élèves du centre d’apprentissage Cardjin de Tadjourah (CAC) de participer les 19 et 20 avril 2017 à une session d’initiation à la soudure au sein de son atelier chaudronnerie.

Encadrés par les soudeurs, militaires français et civils djiboutiens de la base navale, ils ont en premier lieu été sensibilisés aux règles et procédures à suivre pour réaliser un travail de qualité en toute sécurité.Ensuite, la formation au sein de la base navale a surtout été consacrée à des travaux pratiques de soudure à l’arc et de brasure à l’argent. Les instructeurs ont aussi réalisé des démonstrations de leur savoir-faire et de soudures au tungstène inerte gaz (TIG).

A l’issue de ces deux demi-journées, le commandant en second de la base navale leur a délivré des attestations de formation, en présence de leurs formateurs et des responsables des actions civilo-militaires de l’unité. Le personnel de la base navale a particulièrement apprécié l’investissement et la motivation de ces jeunes qui, à l’issue de la première matinée, ont révélé des qualités certaines et se sont vraiment montrés désireux d’apprendre.

Le partenariat entre la base navale et le CAC, initié en juin 2016, se poursuit également au travers de multiples interventions d’assistance technique et/ou matérielle ainsi que par la participation de personnel des FFDJ en tant qu’examinateurs dans le cadre des épreuves théoriques et pratiques de fin de première année d’étude. Pour ce point particulier, cinq techniciens du groupement de soutien (GS) et de la Direction de l’Infrastructure de la Défense (DID) passent une semaine au CAC.

…A propos du centre d’apprentissage Cardjin 

Le CAC a été créé à l’initiative du Diocèse de Djibouti. Il a pour objectif d’apporter une formation professionnelle à des jeunes djiboutiens de la région nord du pays. Fondé par les frères Capucins en 1954, la mission de Tadjourah a été reprise en 1983 par les frères des Ecoles Chrétiennes. Ce centre, actuellement dirigé par le Père Mark Desser, assisté de formateurs djiboutiens, comprend environ 70 jeunes apprentis et propose de suivre sur deux années des formations en électricité, froid, maçonnerie, plomberie, menuiserie, mécanique auto et soudure à l’arc.

Dans le cadre des actions de coopération civilo-militaire, la base navale de Djibouti a offert la possibilité à 7 élèves du centre d’apprentissage Cardjin de Tadjourah (CAC) de participer les 19 et 20 avril 2017 à une session d’initiation à la soudure au sein de son atelier chaudronnerie.

Encadrés par les soudeurs, militaires français et civils djiboutiens de la base navale, ils ont en premier lieu été sensibilisés aux règles et procédures à suivre pour réaliser un travail de qualité en toute sécurité.Ensuite, la formation au sein de la base navale a surtout été consacrée à des travaux pratiques de soudure à l’arc et de brasure à l’argent. Les instructeurs ont aussi réalisé des démonstrations de leur savoir-faire et de soudures au tungstène inerte gaz (TIG).

A l’issue de ces deux demi-journées, le commandant en second de la base navale leur a délivré des attestations de formation, en présence de leurs formateurs et des responsables des actions civilo-militaires de l’unité. Le personnel de la base navale a particulièrement apprécié l’investissement et la motivation de ces jeunes qui, à l’issue de la première matinée, ont révélé des qualités certaines et se sont vraiment montrés désireux d’apprendre.

Le partenariat entre la base navale et le CAC, initié en juin 2016, se poursuit également au travers de multiples interventions d’assistance technique et/ou matérielle ainsi que par la participation de personnel des FFDJ en tant qu’examinateurs dans le cadre des épreuves théoriques et pratiques de fin de première année d’étude. Pour ce point particulier, cinq techniciens du groupement de soutien (GS) et de la Direction de l’Infrastructure de la Défense (DID) passent une semaine au CAC.

…A propos du centre d’apprentissage Cardjin

Le CAC a été créé à l’initiative du Diocèse de Djibouti. Il a pour objectif d’apporter une formation professionnelle à des jeunes djiboutiens de la région nord du pays. Fondé par les frères Capucins en 1954, la mission de Tadjourah a été reprise en 1983 par les frères des Ecoles Chrétiennes. Ce centre, actuellement dirigé par le Père Mark Desser, assisté de formateurs djiboutiens, comprend environ 70 jeunes apprentis et propose de suivre sur deux années des formations en électricité, froid, maçonnerie, plomberie, menuiserie, mécanique auto et soudure à l’arc.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.