Faits Divers

6 décembre 2018 9 h 03 min0 commentsViews: 59

Vandale un jour, vandale toujours

Il y a quelques  jours, un jeune homme âgé d’une trentaine d’années est  arrêté par les policiers du 4ème arrondissement pour le vol d’une somme de 300 000 FDJ et de deux téléphones portables. Le jeune homme aurait vandalisé un véhicule stationné dans le secteur de Balbala « Xaadi ». Après son casse, le jeune homme revend les deux téléphones et prend la fuite en direction de l’Ethiopie. Après quelques semaines, l’un des deux téléphones émet un signal et l’appareil est tout de suite repéré. Face aux policiers, le nouveau propriétaire du téléphone décrit sans hésiter le jeune voleur, qui sera finalement rattrapé quelques jours plus tard en tentant de traverser la frontière. Il était déjà connu pour des faits similaires. Il sera finalement déféré derrière les barreaux de la prison civile de Gabode.

 

Un groupe électrogène de plus de 150 000 FDJ revendu pour seulement…15 000 FDJ

La semaine dernière, les policiers du 4ème arrondissement sont saisis pour une affaire de vol d’un groupe électrogène. Le gardien d’une entreprise s’était absenté  quelques instants et le voleur, qui connaissait les lieux, s’est introduit en toute impunité et s’est emparé d’un groupe électrogène. Une fois l’objet en sa possession, il le dépose à bord d’un trois roues ou « Bajaj » selon le langage courant et prend la fuite. Il le revendra quelques heures plus tard pour la modique somme de 15 000 FDJ. Grâce au regroupement d’informations recueillies auprès des sources concordantes, les enquêteurs ont fini par interpeller le suspect. Lequel sera traduit devant la justice.

 

Fétichiste et voleur de boubous !

Dans la nuit du 02 décembre 2018, un jeune homme est arrêté en flagrant délit de vol dans une boutique de boubous située au marché de Ryad. Surpris, il tente de prendre la fuite, mais il sera finalement rattrapé. Lors de son audition, il déclare aux policiers du 2ème arrondissement, qu’il avait déjà volé deux autres boutiques en l’espace de 10 jours. Les policiers procèdent donc au regroupement de plusieurs plaintes. Et le voleur donne les noms de différentes receleuses qui ont écoulé la marchandise dans diverses boutiques de la place. Il est arrêté et déféré sous mandat de dépôt à la prison de Gabode.

 

Un garagiste malhonnête

Un riverain du Héron remet son véhicule pour une réparation à un garagiste. Il vient le récupérer quelques temps plus tard. Une fois reparti, il fait un terrible accident. Par miracle, il en ressort indemne. Mais sa voiture, elle, est en piteux état à cause d’une roue sortie  de la jante en relâchant spontanément la pièce qui la maintenait. Plusieurs témoins de l’accident déclarent aux policiers que les autres roues de la voiture étaient également mal vissées. Et que le conducteur  est un véritable miraculé. Lors de son audition, le garagiste, attiré par l’appât du gain, cherche à justifier son geste par de faux prétextes. Il sera finalement arrêté et placé derrière les barreaux.

N. Kadassiya 

Leave a Reply


Trackbacks