FAITS DIVERS

14 juin 2018 9 h 37 min0 commentsViews: 64

Dispositif de sécurité maximale à l’approche de l’Aïd El Fitr

Dans le cadre des préparatifs des festivités de l’Aïd El Fitr, la police nationale a déployé d’importantes mesures visant à assurer la sécurité des acheteurs. Il s’agit de lutter contre tous les phénomènes liés aux vols, tels que les vols à la tire, à l’arrachée, et à la roulette. Les éléments de la brigade d’enquête et de délégation judiciaire (BEDJ), en collaboration avec la brigade de la voie publique (BVP) effectuent des patrouilles dans le centre ville de la capitale et dans toutes les rues commerçantes. Les compagnies d’intervention opèrent également un travail d’appui et de patrouille dans le centre ville ainsi que des refoulements de tous les délinquants et voleurs connus. Parallèlement la brigade d’enquête et de délégations judiciaires a entrepris de vagues opérations d’interpellations de tous les individus connus dans les fichiers de signalisations de la Police Nationale.

La tenue de ces opérations s’est avérée être un succès puisque les vols ont considérablement baissé depuis 15 jours. Des policiers en tenues civiles effectuent également des patrouilles pour interpeller ce genre d’individus. Par ailleurs, la police nationale a mis en place un dispositif de communication pour relayer toutes les informations et porter assistance aux commerçants de la place en cas de nécessité. La brigade de la circulation routière a également déployé un dispositif spécial pour assurer la fluidité de la circulation et permettre aux piétons de faire leurs achats en toute quiétude.

Un retraité volé

Il y a quelques jours, un homme d’âge respectable se rend en ville pour récupérer de l’argent à la banque. A sa sortie, il se dirige vers la place Mahamoud Harbi pour prendre le bus. Quand soudain, un jeune homme le bouscule. Le vieux monsieur, un peu remonté, ne prête pas attention à la situation et prend le bus. Une fois à l’intérieur, il se rend compte que sa poche est vide.

En réalité, lors de la bousculade, un complice du jeune homme, a dépouillé le vieux monsieur de sa pension de retraite qui s’élevait à 120 000 FDJ. Le retraité a tout de suite eu le reflexe de se rendre auprès des policiers du 1er arrondissement. Dans les minutes qui ont suivi le vol, les éléments de ce commissariat ont effectué une enquête de proximité. Ce qui leur a permis d’identifier les suspects. Le voleur a été arrêté une heure après au Quartier 2. Il n’avait dépensé que 10 000 fdj.

Une fausse scène de vol

En début de semaine, un patron d’une grande boutique située au Héron , déclare aux hommes du commissariat du Héron , le vol d’une somme de 290 000 FDJ .Son employé, qui tenait la caisse , a déclaré aux policiers qu’on avait volé la somme d’argent en cassant la vitre et que le voleur se serait introduit dans la boutique. Intrigués les éléments du commissariat du Héron effectue sur les lieux une constatation de la scène de vol. Tout de suite après, les policiers ont découvert que la déclaration faite par le caissier et la constatation de la scène ne correspondait pas. L’employé sera tout de suite mis en garde à vue. Après avoir nié les faits qui lui étaient reprochés, il finira par avouer son délit. L’affaire sera finalement réglée à l’amiable puisque l’argent volé sera remboursé par la famille du mis en cause.

N. Kadassiya 

Leave a Reply


Trackbacks