Faits Divers

22 mars 2018 9 h 48 min2 commentsViews: 143

Tentative de meurtre sur …son époux

Une jeune femme, habitant au Quartier 1, décide de tuer son mari volage à l’arme blanche. Munie d’un verre de piment éthiopien et d’un couteau, elle se rend dans le magasin où son conjoint travaille. Elle s’approche de lui et l’asperge du piment. Malheureusement, c’est son ami qui reçoit le piment sur le visage. C’est à ce moment que le mari intercepte son épouse qui essayait de l’attaquer avec le couteau. La dame a été conduite au commissariat de police du 1er arrondissement où elle a été arrêtée pour tentative de meurtre avec préméditation. L’affaire a finalement été réglée à l’amiable devant le parquet de la république.

Violences d’une mère alcoolique sur ses enfants

Une jeune femme d’une trentaine d’années a été arrêtée, il y a quelques jours, pour une affaire de maltraitance et de violences sur ses propres enfants. Le garçon âgé de 7 ans et la petite fille âgée de 4 ans présentaient tous les deux des blessures apparentes sur le corps. Alertés par les voisins, les policiers du 1er arrondissement ont arrêté la  mère violente. Sous l’effet de l’alcool, celle-ci,  qui souffrait d’un problème mental, battait ses enfants. Elle a été arrêtée pour violences volontaires et maltraitances sur des mineurs.

Malade mental et violent…

Un jeune homme est présenté à l’hôpital Peltier pour un problème lié à son diabète. Lors de sa consultation, le médecin constate que le patient souffre aussi de problèmes psychiatriques, et décide de le transférer au service psychiatrique de l’hôpital. Mais lors de son transfert, le jeune agresse les infirmiers et prend la fuite. Sur son passage, il casse plusieurs pare-brises avec des cailloux et il s’empare d’une barre de fer et agresse toutes les personnes qui tentent de le raisonner. Plusieurs policiers en tenues civiles, qui ont suivi la scène, ont tout de suite averti les patrouilles mobiles du commissariat de police, sis au Héron. A la vue de la voiture de police, le jeune homme a aussitôt déposé sa barre de fer. Une enquête a été ouverte et le parquet de justice a décidé de poursuivre les parents sur les bases de la responsabilité civile.

Une kleptomane prise en flagrant délit

Une jeune femme, toujours vêtue d’un jilbab et d’un niqab, a l’habitude de faire ses achats dans une superette située au Héron. Âgée de 30  ans, celle-ci  est  femme de ménage dans une maison située non loin de la superette. Lors de ces nombreuses visites au lieu de commerce,  elle achète toujours quelques affaires et dissimule le reste sous son jilbab. Les caissiers de la superette, suspicieux, avertissent le propriétaire. Lequel  ne tarde pas à placer des caméras de surveillance dans sa boutique. Quelques jours plus tard, la dame revient et comme à son habitude, elle achète quelques affaires et dissimule le reste sous son jilbab. Les caissiers et le propriétaire visionnent les vidéos de surveillance et comprennent le manège de la kleptomane. Le lendemain, elle est arrêtée. Après avoir nié les faits qui lui étaient reprochés, elle avouera avoir commencé à voler la superette trois à quatre mois plus tôt lors de son interrogatoire.

N. Kadassiya 

Leave a Reply


Trackbacks