Etats-Unis d’Amérique/Afrique : Vers un renforcement de la coopération militaire

12 août 2014 8 h 27 min0 commentsViews: 1333

Après deux jours dédiés à l’économie, le troisième et dernier jour du sommet Etats-Unis-Afrique était consacré  à la paix et la sécurité sur le continent.

Une réunion à huis clos a rassemblé mercredi dernier les chefs d’Etat et de gouvernement invités à Washington.

Le président américain Barack Obama avait notamment indiqué que les Etats-Unis vont soutenir la création d’une force africaine d’intervention rapide.

Deux annonces principales ont été faites par le président des Etats-Unis sur le plan sécuritaire : un partenariat pour aider les pays en situation de crise à déployer des troupes pour les éteindre rapidement et des formations pour les armées nationales avec un fort accent sur l’éthique et la déontologie vis-à-vis des populations civiles.

Pour ce faire, les Etats Unis contribueront à hauteur de 110 millions de dollars par an et s’appuieront sur le Ghana, l’Ethiopie, le Sénégal, la Tanzanie, le Rwanda et l’Ouganda.

D’autres pays devraient bénéficier aussi d’un plan d’aide américain de 65 millions, alloués à la formation des armées.

L’objectif est de renforcer la sécurité aux frontières pour garantir leur sécurité : le Kenya, la Tunisie, le Mali, le Nigeria et le Niger sont concernés.

Il s’agit d’aider ces pays à renforcer la capacité de défense de leurs frontières, en mettant sur pied des armées professionnelles et entraînées.

Concernant les opérations de maintien de la paix, et plus spécifiquement les crises en Somalie et en Centrafrique, Washington va augmenter sa participation financière pour équiper les troupes africaines qui seraient déployées sur les terrains .

L’objectif est de parvenir à la création de forces d’intervention régionale, rapides et efficaces, qui pourraient réagir sans attendre la mobilisation, toujours plus lente de la communauté internationale.

Ces annonces sont toujours dans le même esprit : un soutien logistique, de la formation, et une coopération pour le renforcement des capacités de l’Afrique, mais pas d’implication américaine sur le terrain. “Les Etats-Unis n’ont pas vocation à s’installer en Afrique”, a déclaré Barack Obama.

Expliquant les motivations de ces engagements des Etats-Unis, Barack Obama a affirmé vouloir saisir “l’opportunité d’approfondir la coopération sécuritaire sur les menaces communes.

Les forces africaines sont aux commandes à travers le continent. En tant que partenaire, les Etats-Unis sont fiers de soutenir ces efforts et aujourd’hui nous pouvons nous concentrer sur comment renforcer les moyens de l’Afrique pour répondre à ces menaces transnationales, et ainsi rendre nos pays plus sûrs”.

Barack Obama a enfin exprimé le souhait de faire de ce sommet Etats-Unis-Afrique une rencontre récurrente, espérant que son successeur à la Maison Blanche prendra le relais.

(Source : ADI)

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.