IPC à Djibouti : Une hausse de 2,5% en mars 2017

14 mai 2017 10 h 08 min0 comments
IPC à Djibouti : Une hausse de 2,5% en mars 2017

L’indice des prix à la consommation (base 100 en 2013) a enregistré une hausse de 2,5% au mois de mars 2017, en raison, d’une augmentation des prix des « produits alimentaires et des boissons non alcoolisées », de « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants », «Meubles, Articles de ménages et Entretien courant du Foyer » et de la «Communication». Le niveau général des prix à la consommation a enregistré une augmentation de 2,1% et de 4,5% respectivement en variation trimestrielle et annuelle. Les prix des « produits alimentaires et des boissons non alcoolisées » ont enregistré une augmentation de 6,3% en variation mensuel, influencé en grande partie par une très forte hausse des prix des « Légumes frais et fruits ou racine » (54,9%). Cette forte hausse des prix des « Légumes frais et fruits ou racine » est principalement imputable à la flambée du prix de la tomate qui est passé de 200 FDJ/Kilo au mois de février à 650 FDJ le kilo en conséquence d’un mauvais approvisionnement du marché local. Cette hausse des prix des produits alimentaires est aussi tirée par l’augmentation des prix de «Poisson frais » (2,4%) ; des «Lait» (0,2%) ; des « huiles» (1,1%) […]

Read more ›

FFDJ : Initiation à la soudure pour des apprentis djiboutiens

10 h 06 min0 comments
FFDJ : Initiation à la soudure pour des apprentis djiboutiens

Dans le cadre des actions de coopération civilo-militaire, la base navale de Djibouti a offert la possibilité à 7 élèves du centre d’apprentissage Cardjin de Tadjourah (CAC) de participer les 19 et 20 avril 2017 à une session d’initiation à la soudure au sein de son atelier chaudronnerie. Encadrés par les soudeurs, militaires français et civils djiboutiens de la base navale, ils ont en premier lieu été sensibilisés aux règles et procédures à suivre pour réaliser un travail de qualité en toute sécurité.Ensuite, la formation au sein de la base navale a surtout été consacrée à des travaux pratiques de soudure à l’arc et de brasure à l’argent. Les instructeurs ont aussi réalisé des démonstrations de leur savoir-faire et de soudures au tungstène inerte gaz (TIG). A l’issue de ces deux demi-journées, le commandant en second de la base navale leur a délivré des attestations de formation, en présence de leurs formateurs et des responsables des actions civilo-militaires de l’unité. Le personnel de la base navale a particulièrement apprécié l’investissement et la motivation de ces jeunes qui, à l’issue de la première matinée, ont révélé des qualités certaines et se sont vraiment montrés désireux d’apprendre. Le partenariat entre la base […]

Read more ›

Groupe EXIM Bank : Un bénéfice net de 37,4 million de Dollars Américains pour l’exercice 2016

27 avril 2017 8 h 26 min0 comments
Groupe EXIM Bank : Un bénéfice net de 37,4 million de Dollars Américains pour l’exercice 2016

Le Groupe EXIM Bank a réalisé un bénéfice avant impôts de 37,4 million de Dollars Américains pour l’année 2016. Cette solide performance est le résultat des principaux pôles d’intérêts que sont, les opérations de la Banque de Tanzanie, une performance soutenue des opérations de la banque à Djibouti et aux Comores et la cession de sa participation dans une des banques. La banque a publié ses états financiers vérifiés pour l’exercice 2016 le 30 mars 2017. “Il y a eu une croissance globale affichée par le Groupe sur tous les paramètres clés, à savoir les Actifs, les Dépôts, les Prêts et les Revenus”, a déclaré M. Selemani Ponda, Directeur Financier du Groupe Exim Bank lors de la conférence de presse tenue le 31 mars 2017 à Exim Tower, Dar es Salaam. Le capital Social de la banque s’élève à 69.9 million de Dollars Américain, tandis que les ratios de solvabilité de niveau 1 et de niveau 2sont de 17,6% et de 19,6% respectivement, bien au-delà du seuil réglementaire minimal de 10% et 12%. Les fonds propres Groupe s’élèvent à 96.7 million de Dollars Américains. « Une assise de base financière solide offrant à la banque des capacités suffisantes pour se […]

Read more ›

Sécurité Alimentaire à Djibouti : Sortir de la dépendance

20 avril 2017 9 h 02 min0 comments
Sécurité Alimentaire à Djibouti : Sortir de la dépendance

Tout ce que nous mangeons est issu de la terre et l’agriculture a toujours été un enjeu majeur pour l’humanité. A tel point qu’il est aujourd’hui une urgence planétaire car, selon l’ONU, notre terre devra nourrir plus de 9 milliards de bouches dans le monde en 2050. Une urgence qui se traduit par une nouvelle donne internationale en matière de politique agricole qui appelle a une conscience nationale des pays. Autrement dit, aider les pays vulnérables à planter chez eux leurs nourritures dès maintenant, puisque les grands pays producteurs agricoles, qui seront eux aussi confrontés à l’augmentation de leur population, ne seront plus, le changement climatique accentuant, en mesure de subvenir aux besoins alimentaires des pays pauvres. Ce qui revient à dire : “ demain, je ne pourrai ni te nourrir ni te vendre mes produits agricoles, alors laboure ta terre dès à présent”. Plusieurs pays à l’agriculture peu développée, notamment africains, ont retenu le message et ont entrepris, durant ces 8 dernières années, à travers un plan national objectif et réaliste, le développement de leur secteur agricole dont le principal objectif est de rendre la population nationale moins dépendante de l’extérieur en alimentation. C’est le cas du Maroc, du […]

Read more ›

Abdelkader Abdi Abdillahi, la poissonnerie comme une évidence

8 h 59 min0 comments
Abdelkader Abdi Abdillahi, la poissonnerie comme une évidence

Ce natif de Djibouti se destinait à l’import-export. C’est finalement la poissonnerie qui l’a rattrapé. La poissonnerie « La Marée Bretonne » du 49 avenue Charles-Plasse avait baissé le rideau en 2013. Une fermeture qui avait laissé un goût amer. C’est Abdelkader Abdi Abdillahi, déjà comme un poisson dans l’eau, qui a repris le navire le 28 mars dernier. Le jeune homme a rapidement trouvé son rythme de croisière. « La reprise a pris forme à la suite d’un rendez-vous à la Coursive d’entreprise de Saint-Fons, explique le jeune homme âgé de 30 ans. Au début, je voulais m’orienter vers un fish and chips. Puis j’ai eu connaissance de ce local libre. J’ai décidé alors de me jeter à l’eau, ce corps de métier me touchant directement car j’ai été formé dans le milieu de la grande distribution, notamment par un maître poissonnier ». De plus, Abdelkader Abdi Abdillahi a passé une partie de son enfance à Djibouti, à la rencontre de la mer Rouge et de l’océan Indien, à « la concentration de poissons rarement observée ailleurs ». «Mais en France, je me suis d’abord orienté vers des études longues de management des unités commerciales. J’aurais souhaité travailler dans […]

Read more ›

Micro finance : Entretien avec…Dr. Ibrahim Robleh Guedi Maître de conférences en économie à l’Université de Djibouti

13 avril 2017 8 h 09 min0 comments
Micro finance : Entretien avec…Dr. Ibrahim Robleh Guedi Maître de conférences en économie à l’Université de Djibouti

« L’épargne est avant tout une ressource stable pour le secteur de la micro finance » La Nation : Pouvez-vous nous définir ce qu’est la micro finance et son rôle grandissant à Djibouti ? Dr. Ibrahim Robleh Guedi : La micro finance peut-être définie comme un moyen fournissant des services financiers à des populations exclues des systèmes bancarisés. Cette micro finance regroupe différentes formes de service : le crédit, l’assurance, l’épargne ou encore le transfert d’argent. Le micro crédit n’est qu’une composante de la micro finance. Elle s’adresse aux populations des pays  les plus pauvres et les exclus des pays développés. La micro finance a une portée à la fois microéconomique et macroéconomique. Au niveau microéconomie, les initiateurs des programmes de microcrédit  veulent développer l’auto-emploi des pauvres en favorisant l’autofinancement de leurs  projets.  Ce qui permettra de valoriser  leur  capacité d’esprit d’entrepreneuriat en créant leurs propres entreprises à travers le lancement des activités génératrices de revenus. C’est donc une occasion pour ces entrepreneurs pauvres de prendre en main leur destin en accédant plus facilement aux crédits et d’être libérés de la dépendance des usuriers. Quant au niveau macro-économique, la micro finance permet de soutenir la croissance économique. Par son rôle d’intermédiaire […]

Read more ›
Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.