EASF Mécanisme de réponse aux crises : Vers un processus de pré-déploiement homogène

12 septembre 2018 9 h 13 min1 commentViews: 61

Dans ses remarques liminaires lors de l’ouverture des travaux de l’atelier de 3 jours sur le mécanisme de réponse aux crises de la Force en attente de l’Afrique de l’Est, lundi 10 septembre dernier au Simba Lodge de Naivasha, au Kenya , le directeur de l’EASF, Dr Abdillahi Omar Bouh, a déclaré :

« En tant qu’organisation intergouvernementale responsable de la paix et de la sécurité dans la région, nous avons conscience du caractère noble de notre mission et entendons la remplir pleinement via le maintien d’un dispositif opérationnel  d’une force de secours multidimensionnelle, prête à réagir en cas de crise émergente dans l’Afrique de l’Est ».

Mécanisme de réponse aux crises

La Force en attente de l’Afrique de l’Est ou EASF selon le jargon des professionnels  a procédé au lancement d’un atelier sur son mécanisme de réponse aux crises, lundi 10 septembre dernier au Simba Lodge de Naivasha, au Kenya. D’une durée de trois jours, ces assises ont pour objectif principal le franchissement d’un grand pas dans l’élaboration du mécanisme de réponse aux éventuelles crises, susceptibles de survenir à l’échelle régionale. Il s’agit pour les instigateurs du présent atelier de jeter par ce biais les bases solides d’un processus de pré-déploiement homogène.

Une autre de leur priorité et non des moindres est de permettre aux participants d’avoir des échanges interactifs autour des détails techniques du mécanisme de réponse aux crises de l’EASF, et donc de contribuer au processus d’élaboration d’un document-cadre.

Dans ses remarques liminaires, le directeur de l’EASF, Dr Abdillahi Omar Bouh, a déclaré: « En tant qu’organisation intergouvernementale responsable de la paix et de la sécurité dans la région, nous avons conscience du caractère noble de notre mission et entendons la remplir pleinement via le maintien d’un dispositif opérationnel  d’une force de secours multidimensionnelle, prête à réagir en cas de crise émergente dans l’Afrique de l’Est ».

A noter que le mécanisme de réponse aux crises a été élaboré au niveau stratégique et politique. Les organes politiques sont au courant des mesures à prendre pour permettre un déploiement pour une mission. Il y a une lacune sur la manière dont le mécanisme peut être utilisé efficacement pour permettre le bon déroulement du processus de pré-déploiement au niveau du Secrétariat et de la structure.

Rappelons que l’atelier regroupe plus d’une vingtaine de participants.  Parmi lesquels figurent le responsable politique de l’EASF, Ali Saïd Ali.

Les participants de l’atelier sont des cadres supérieurs et des membres du personnel de l’EASF, y compris les responsables des trois composantes (militaire, civile et de police), ainsi que le coordonnateur du personnel de coordination consultative des pays nordiques.

Selon le responsable politique de l’EASF, Ali Saïd Ali, les délibérations devraient déboucher sur l’identification des lacunes du mécanisme de réponse aux crises. Ce qui devrait combler ces écarts. Il espère que d’ici la fin de l’atelier, un document plus complet sera prêt dans ce sens.

Leave a Reply


Trackbacks