Djibouti / Mayotte : Vers des échanges d’expériences décentralisées

13 septembre 2018 8 h 08 min0 commentsViews: 32

Une mission du conseil général de Mayotte est arrivée  mardi dernier au chef-lieu de la région d’Ali-Sabieh. Conduite par Ahamed Attoumani Douchina, cette délégation comprenait trois autres conseillers généraux mahorais. Ce déplacement est intervenu dans le cadre d’une coopération sud-sud en matière de décentralisation. Même si Mayotte, situé dans l’Océan indien, est resté un département français d’outre mer après l’indépendance de l’archipel des Comores.

Vers des échanges d’expériences décentralisées (2)

Les visiteurs  mahorais de marque ont été reçus chaleureusement au conseil régional d’Ali-Sabieh par plusieurs élus locaux dont leur président  Omar Ahmed Waïs. Notons la présence sur les lieux du conseil régional de Tadjourah, Omar Houssein Omar, qui est à l’origine de la venue des mahorais dans notre pays, et du directeur de la communication au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moussa Mohamed Omar. Les deux parties ont discuté des axes directeurs d’une coopération décentralisée. L’occasion pour le chef de la délégation de conseillers généraux mahorais de revenir sur les acquis de la décentralisation à Mayotte dont les débuts datent des années 70.

Malgré le fait que leur archipel est une région française, les élus mahorais ont affirmé qu’ils ont toujours su établir des relations avec  les peuples d’Afrique et des autres îles de l’Océan indien. « Les mahorais parlent plusieurs langues. En plus de notre culture originelle d’Afrique noire, nous avons une culture arabo-musulmane », ont-ils  fait part aux conseillers régionaux d’Ali-Sabieh.

Ensuite, ils ont émis le souhait de former des élus locaux d’Ali-Sabieh et de Tadjourah sur les prérogatives d’institutions appelées à promouvoir la démocratie participative qui est  l’essence même de la décentralisation. Les hôtes mahorais ont affirmé leur volonté commune à partager la longue expérience de Mayotte dans ce domaine vital. Ils ont mis en exergue l’intérêt particulier qu’ils accordent au tissage des contacts fructueux entre les élus locaux et sociétés civiles de différentes régions de Djibouti et de l’île de Mayotte. Leurs préférences vont aux échanges d’expériences institutionnelles, culturelles et sportives de part et d’autre dans la perspective d’une coopération décentralisée.

De telles priorités sont aussi celles des élus locaux assajogs. Lesquels ont promis d’effectuer prochainement une visite dans l’archipel de Mayotte.

A l’issue de l’entretien, les conseillers généraux mahorais ont fait des immersions successives au sein de  la bibliothèque Allo-Aska et au centre d’entraînement de haut niveau des athlètes d’Ali-Sabieh. Après ces visites guidées, les conseillers régionaux assajogs et leurs hôtes ont pris le chemin de l’hôtel dénommé  Palmeraie d’Aska où ils ont partagé un repas copieux.

A noter que l’étape d’Ali-Sabieh sera suivie d’un déplacement vers la région de Tadjourah où les élus mahorais devront nouer des contacts avec leurs homologues tadjouriens et découvrir les paysages pittoresques des sites touristiques comme le Lac Assal au nord du pays. C’est du moins la promesse formelle que le président du conseil régional de Tadjourah leur a faite lors de leur passage dans la ville d’Aska.

Ali Ladieh 

Leave a Reply


Trackbacks