« Djibouti et son Président à l’origine de l’important rapprochement entre les différentes factions protagonistes du Soudan du Sud », déclare l’émissaire spécial de l’IGAD pour le règlement de la crise sud-soudanaise

5 août 2018 9 h 22 min0 commentsViews: 63

« Sous la houlette du Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, la diplomatie djiboutienne  est indéniablement à l’origine du rapprochement de vue constaté ces temps-ci entre les différentes factions protagonistes du Soudan du Sud »,  a indiqué le Dr Ismail Waiss, haut cadre de l’Etat djiboutien, devenu depuis juin dernier l’Emissaire spécial de l’IGAD pour la problématique du Soudan du Sud.

Le responsable djiboutien a fait samedi cette déclaration à Khartoum, capitale du Soudan où il dirige les travaux préparatoires de l’IGAD en prélude à la réunion que les chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Organisation auront ce  dimanche 05 août 2018 dans ce pays en vue de prendre officiellement acte du développement positif intervenu dans la crise sud soudanaise.

Le Président de la République de Djibouti prendra part, au même titre que tous ses homologues de la sous-région, aux travaux de la réunion extraordinaire que les leaders de l’IGAD auront ce dimanche sur la problématique sud soudanaise.

« Je me réjouis que les différentes factions sud soudanises aient adhérées à l’approche récente de paix et de détente de l’IGAD, sous gouverne djiboutienne », a dit en substance Dr Ismail Waiss.

« Même si je suis à la tête de la commission de l’IGAD en charge de la problématique sud soudanaise, le succès ne revient pas à moi », a immédiatement tempéré M Ismail Waiss. qui, a décrit ses bonnes performances  comme « le fruit de son assimilation de la diplomatie de paix et de bons offices caractérisant notre pays et son Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh».

« Je suis d’avis que le développement positif intervenu dans la crise sud soudanise provient essentiellement du fait que, à la tête de l’IGAD, nous ayons préconisé la recherche d’une solution inclusive qui, prend en considération l’ensemble des forces en présence dans ce pays », a précisé le diplomate djiboutien.

« C’est cette approche diplomatique qui est la marque exclusive de la diplomatie djiboutienne et de son chef de l’Etat qui est à l’origine de la détente nouvelle enregistrée   au Soudan du Sud » a-t-il poursuivi.

Le Président soudanais, Omar Hassan El Béchir est « un autre artisan incontestable de l’évolution positive enregistrée dans la crise sud soudanaise » a par ailleurs affirmé le diplomate djiboutien. « Il est parvenu à concilier les principaux protagonistes de ce pays sur les sujets qui ont toujours fait l’objet de blocage, notamment la question de partage de pouvoir à la Présidence, au Gouvernement, au Parlement et dans les régions de l’intérieur », a-t-il reconnu.

 

 

Leave a Reply


Trackbacks