Des diplomates et des officiels des Nations Unies à Ali Addeh

23 mai 2018 8 h 54 min0 commentsViews: 39

Le village de réfugiés d’Ali Addeh a reçu la visite officielle d’une délégation du corps diplomatique et des officiels des Nations unies dimanche dernier.

Des diplomates et des officiels des Nations Unies à Ali Addeh (2)

Une délégation conduite par la coordinatrice résidente du système des nations unies à Djibouti,  Barbara Manzi, et composée de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Larry André, l’ambassadeur du Japon,  Koji Yonetani, et de l’ambassadeur de l’UE, Adam Kulach, mais aussi du représentant du HCR, Abdoulaye Barry, s’est rendue dimanche dernier dans la localité d’Ali Addeh.

Le secrétaire exécutif de l’ONARS, Houssein Hassan Darar, les autorités locales et les notables coutumiers ont accueilli avec les honneurs la délégation.

Au cours de ce déplacement officiel, les visiteurs de marque ont d’abord eu des échanges avec les responsables locaux et le patron de l’ONARS sur les conditions de vie mais aussi les besoins et les attentes de la communauté locale et des réfugiés.Les discussions ont permis aux intervenants de revoir en profondeur l’ensemble des programmes d’assistance humanitaire en vigueur dans le village de réfugiés qui accueille plusieurs milliers de ressortissants Somaliens, Ethiopiens et Erythréens. Au cours de ces échanges, les réfugiés ont été appelés à s’exprimer sur leurs difficultés rencontrées au quotidien, leurs besoins les plus urgents ainsi que leurs attentes.

Le patron de l’ONARS a longuement rappelé les programmes d’assistance aux réfugiés mis en œuvre avec la collaboration des autorités publiques et des agences onusiennes ainsi que les ONG qui interviennent dans le domaine humanitaire dans notre pays.

Les notables et les responsables des différentes communautés de réfugiés ont loué l’action de l’ONARS, des différents acteurs et partenaires qui interviennent pour leur venir en aide afin d’améliorer leurs conditions de vie et atteindre leurs rêves d’une vie meilleure.

Après avoir longuement écouté les explications des communautés de réfugiés, les visiteurs de marque ont effectué une tournée d’inspection dans l’école internationale Mandela et le centre de santé pour s’enquérir des conditions de travail des enseignants et du personnel soignant.

L’occasion aussi pour échanger avec ces derniers pour avoir une vision claire et fidèle de la réalité de la situation. Les enseignants et les personnels soignants ont également expliqué par le menu détail les contraintes et les facilités qu’ils rencontrent dans leur travail au quotidien. C’est au terme de cette longue journée de rencontres et de concertations que les diplomates étrangers et les officiels onusiens  à Djibouti ont pris des engagements communs pour apporter des réponses satisfaisantes aux difficultés constatées. Ils ont promis aux communautés locales et aux réfugiés de revenir dans les meilleurs délais avec des solutions opportunes pour adoucir le quotidien précaire des plus vulnérables parmi les communautés d’accueil et les réfugiés.

MAS 

Leave a Reply


Trackbacks