Corne de l’Afrique : Vers l’instauration d’une paix globale

9 septembre 2018 11 h 52 min0 commentsViews: 98

Avec unité et égalité, la paix est l’un des trois  idéaux fondateurs de la République de Djibouti. Fidèle à cet idéal, le  Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, entend donner des chances de succès au règlement par voie diplomatique du différend frontalier de Doumeira opposant depuis juin 2008 Djibouti et l’Erythrée. Hier comme aujourd’hui. C’était tout le sens de l’audience que le chef de l’Etat a accordée aux ministres respectifs des Affaires étrangères de l’Ethiopie, la Somalie, et l’Erythrée, en début d’après midi du jeudi 6 septembre 2018 au palais présidentiel. Et ce, faut-il préciser, en présence du chef de la diplomatie djiboutienne. A l’issue de l’entrevue avec le Président de la République, M. Mahmoud Ali Youssouf et son homologue érythréen ont conjointement tenu un point de presse au palais présidentiel.  Et ce, faut-il préciser, en présence du chef de la diplomatie djiboutienne.

Corne de l’Afrique (3)

Le Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, a reçu  jeudi 06 septembre dernier, en début d’après-midi, au palais présidentiel, les chefs de la diplomatie des pays de la sous-région. Citons en l’occurrence le ministre des Affaires étrangères de l’Ethiopie, Workneh Gebeyehu, celui de la Somalie, Ahmed Issa Awad, et leur homologue  de l’Erythrée, Osman Saleh.

Corne de l’Afrique (1)

L’audience avait  trait au processus entamé en coulisse qui vise à normaliser les relations entre Djibouti et l’Erythrée. Elle découle des tractations entreprises au sommet des pays de la sous-région et dont le but ultime consiste, après la réconciliation successive de l’Erythrée avec l’Ethiopie et la Somalie, à déboucher sur un règlement du différend frontalier opposant Djibouti et l’Ethiopie.

« Nous nous réjouissons de la visite, à Djibouti, du ministre érythréen des Affaires étrangères, M. Osman Saleh », a dit à la presse le chef de la diplomatie djiboutienne, Mahmoud Ali Youssouf,  qui a également pris part au déroulement de cette audience.

« Avec le règlement en cours de nos litiges avec l’Erythrée, notre région est désormais en passe de réunir toutes les conditions utiles à la réalisation d’un développement économique intégré et durable », a-t-il poursuivi.

De son côté, le chef de la diplomatie érythréenne, Osman Saleh, qui s’était aussi exprimé,  a abondé dans le même sens.

Dans son intervention, M. Saleh a fait état de  la détermination de son pays à œuvrer en faveur de la paix et de la stabilité dans la région.

« Nous sommes d’avis que la restauration définitive de confiance entre Djibouti et l’Erythrée constituera la dernière étape séparant notre région d’une ère globale et inclusive de paix et de prospérité», a-t-il déclaré en substance.

Le conseiller spécial du Président érythréen, Yemane Gebreab, a assisté aussi aux échanges entre le Président Ismaïl Omar Guelleh et les ministres des Affaires étrangères des pays de la sous-région.

A noter enfin qu’un communiqué officiel du ministère djiboutien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale publié jeudi dernier,  décrit la visite des chefs de la diplomatie des pays de la sous-région « d’initiative précieuse de rapprochement entre ces pays et un pas important  vers le renforcement de la paix et de la stabilité dans la région ».

Leave a Reply


Trackbacks