Coopération culturelle djibouto-égyptienne : Des signaux forts d’une redynamisation

12 février 2019 9 h 25 min0 commentsViews: 18

En marge des activités de la 1ère édition du festival culturel et artistique qui s’est tenue du 5 au 9 février au Caire, en Egypte, le ministre djiboutien des Affaires musulmanes, de la Culture, et des Biens waqfs, Moumin Hassan Barreh, a eu un entretien avec son homologue égyptienne, Inas Abdel-Dayem, entourée de plusieurs de ses proches collaborateurs.

La rencontre a eu lieu vendredi dernier au bureau de la ministre égyptienne de la Culture, en présence du conseiller technique auprès du ministre djiboutien, Chouaib Adjal, du directeur de la culture, Doualeh Hassan Ahmed, et du chargé d’affaires de l’ambassade de Djibouti au Caire, Mohamed Ibrahim Robleh.

Coopération culturelle djibouto-égyptienne (1)

Les deux parties ont évoqué les voies et moyens de renforcer davantage la coopération culturelle entre les deux pays. Elles ont abordé  l’assistance technique que l’Egypte pourrait apporter à Djibouti dans la gestion des bibliothèques et des musées. La promotion des arts aussi qui se devrait passer par l’offre d’une expertise technique égyptienne, propice au renforcement de capacités de l’Institut Djiboutien des Arts (IDA).

Ces échanges laissent deviner une nouvelle impulsion que les autorités des deux pays veulent donner au cours de leur coopération culturelle. La perspective s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre les deux ministères en août 2015.

Par ailleurs, le ministre Moumin Hassan Barreh n’a pas manqué de féliciter son homologue égyptienne pour la réussite de la première édition du festival culturel que le ministère égyptien de la culture a coorganisé avec l’OCI.

Ensuite, il lui a fait part des grands projets, entrepris par son département ministériel, qui visent à revaloriser le patrimoine culturel djiboutien. Citons notamment le projet de la bibliothèque nationale.

Pour sa part, la ministre de la culture d’Egypte s’est dite réjouie de cette visite qui reflète selon elle les bonnes relations et les affinités culturelles existantes entre les deux pays.

Bref, Mme Inas Abdel-Dayem a pris l’engagement d’appuyer les efforts de M. Moumin Hassan Barreh, tournés vers la promotion et le développement de  l’art et la culture sous les cieux djiboutiens.

Cette prise de position a valeur de confirmation des signaux forts d’une redynamisation de la coopération culturelle djibouto-égyptienne qui se dessinent à l’horizon.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks