Concrétisation du projet géothermique de Gale Le Koma avec l’appui financier du Fonds koweïtien : Un grand pas en avant vers la première centrale géothermique

17 juillet 2017 8 h 52 min0 commentsViews: 45

Le cabinet du Ministère de l’Economie, des Finances, chargé de l’Industrie, a abrité jeudi 13 juillet dernier une cérémonie de signature d’un accord de prêt de 27 millions de dollars US  entre  le gouvernement de la République  de Djibouti représenté par le ministre Ilyas Moussa Dawaleh et le Fonds Koweitien représenté par le conseiller financier, Fawaz Mnawer.

Aussi, le haut responsable du Fonds Koweitien a paraphé cet accord de prêt avec le directeur général de l’office djiboutien de développement de l’énergie géothermique (ODDEG), Dr. Kayad Moussa Ahmed. Cette cérémonie de signature est en fait le fruit de deux semaines de travail intensif entre les responsables du Fonds koweitien et de l’ODDEG qui ont porté principalement sur l’évaluation financière et technique du projet géothermique de Gale-Le-Koma (Lac Assal).

La mise à disposition de ce fond permettra la réalisation de dix (10) forages (8 forages de production et 2 forages de réinjection) ainsi qu’une centrale géothermique d’une capacité de 15 MW à l’horizon de 2021.

Il convient de rappeler que ce projet suivi de prés par le chef de l’Etat, M. Ismaïl Omar Guelleh,  qui n’a ménagé aucun effort  en direction du développement des énergies propres et renouvelables du pays et dont la géothermie occupe une place déterminante. A cet égard, l’inauguration en octobre 2016 du premier forage par le le président de la République témoigne de son implication personnelle constante, pour une énergie accessible à moindre coût sur l’ensemble du territoire national.

Il convient de rappeler que ce projet initié par l’ODDEG avec la réalisation du premier forage type slim-hole, dont le lancement avait été initié par le chef de l’Etat en octobre 2016, avait confirmé la présence du réservoir intermédiaire du site.

Ces premiers résultats issus des premiers forages, financés entièrement par le gouvernement de Djibouti, ont permis l’établissement d’une étude de faisabilité pour la réalisation d’une centrale géothermique avec une première tranche d’une capacité de 15 MW pour atteindre 50MW à l’horizon 2025.

A cet effet, le gouvernement de Djibouti avait mobilisé, en un laps de temps court, sur ses fonds propres des moyens financiers et humains  pour parvenir à lever tous les risques liés à la phase de l’exploration et à susciter l’intérêt de nos partenaires au développement.

Cette disponibilité a permis l’acquisition de deux foreuses capables de réaliser des forages de plus de 2 km de profondeur et la formation de compétences nationales.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.