Compétences de base sur l’employabilité et l’entrepreneuriat : Des formateurs formés

14 novembre 2017 8 h 40 min0 commentsViews: 18

Une formation des formateurs sur l’employabilité de base et les compétences entrepreneuriales s’est achevée jeudi 02 novembre dernier au centre Moulk, sis le long de la route de l’aéroport. La cérémonie de clôture a vu la participation de la représentante de l’USAID, Candace Buzzard, la directrice en charge de la formation professionnelle à la Chambre de Commerce de Djibouti, Idil  Aden, de la directrice adjointe de l’Agence nationale de l’emploi et de la formation professionnelle(ANEFIP), Mouna, du directeur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle au Ministère de l’éducation nationale, Abdoulkader Houmed.

L’événement est venu couronner la première session de formation des formateurs sur l’employabilité de base et les compétences entrepreneuriales. Celle-ci s’inscrivait dans le cadre  du projet  de l’employabilité de la main d’œuvre de l’USAID. Elle a été dispensée par EDC, le partenaire d’exécution de l’USAID.

D’une durée de 5 jours, ces assises ont réuni une trentaine de formateurs de partenaires clés. Les participants ont suivi les trois premiers modules, afin de renforcer leur capacité à enseigner  les compétences de base des compétences d’employabilité et d’entrepreneuriat. Les apprenants ont également été sensibilisés sur leur rôle de motivation et d’orientation des jeunes demandeurs d’emploi.

Cette formation devrait permettre d’élargir les services de l’ANEFIP aux jeunes vivant à l’extérieur de la ville de Djibouti en les formant aux compétences de base de l’employabilité et de l’entrepreneuriat dans leurs bureaux dans les régions.

Ce premier cycle de la formation des formateurs fait suite à un atelier d’adaptation de trois semaines qu’EDC a organisé en juillet pour  adapter le curriculum des compétences de base de l’employabilité et de l’entrepreneuriat au contexte et besoins de Djibouti. Ainsi, neuf modules de formation sur divers sujets ont été développés par EDC pour les formateurs tels que le  développement personnel, la communication interpersonnelle, les habitudes de travail et comportements, le leadership et la  collaboration, la sécurité et la santé au travail, les droits et responsabilités des travailleurs et des employeurs, et la culture numérique.

Au dernier jour de cette session de  formation, 20 demandeurs d’emploi ont visité le lieu de formation. Ils ont été divisés en deux groupes, et les formateurs ont pratiqué quelques activités de formation avec eux.

L’objectif ultime du projet de développement de la main-d’œuvre de l’USAID est d’augmenter le nombre de membres actifs de la main-d’œuvre djiboutienne.

Pour atteindre cet objectif, le projet se concentre sur trois domaines. Primo, il vise à améliorer la qualité des programmes éducatifs professionnels et techniques publics et privés. Second, le projet créera et renforcera les relations entre les établissements d’enseignement technique et professionnel et les pourvoyeurs  d’emplois. C’est un point clé. La formation professionnelle doit être conduite par le secteur privé afin qu’elle soit une réussite.

Enfin, le projet soutiendra les opérations de l’ANEFIP pour fournir des services de placement de qualité.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.