Commune de Balbala : Sensibilisation sur les bonnes pratiques hygiéniques

Commune de Balbala : Sensibilisation sur les bonnes pratiques hygiéniques

26 mars 2018 8 h 49 min0 commentsViews: 139

A l’instar du reste du monde, Djibouti a célébré  jeudi dernier, la journée mondiale de l’eau. Dans ce cadre trois séances de sensibilisation communautaires sur les bonnes pratiques en hygiéniques ont été organisées dans la commune de Balbala. 

Commune de Balbala (1)

L’organisation non gouvernementale « Action contre la Faim » (ACF) et l’association « Paix et Lait » (APL) se sont mobilisées jeudi dernier avec leurs partenaires de la société civile de Balbala  à l’occasion de la journée mondiale de l’eau. Grace à la mobilisation des associations communautaires, des séances de sensibilisations ont été organisées dans trois sites différents à savoir la garderie communautaire de PK 12, le siège d’une association  basée au quartier  Balabala1 et  une autre   à Hayableh.

L’événement a regroupé sur place, la chargée de communication de l’association de lutte contre la Faim (ACF), Mouna Moussa Sougueh,  Lucie Daniel ,  la chargée de plaidoyer , Nutris le responsable du programme du marketing social( EAH), et   plus de  deux cent personnes en particulier des femmes et leurs enfants ont assisté à des séances de jeux, des animations,  des questions -réponses sur les questions liées à l’hygiène.

L’objectif visé  à travers ces jeux était d’apporter aux habitants de ces quartiers un enseignement sur les bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’offrir aux populations ciblées une information claire sur les risques liés à l’insalubrité et aux différentes maladies.

Ces sessions ont porté sur le lavage des mains, la  distribution de savons et de kits de produits d’hygiène, l’hygiène menstruelle, l’hygiène domestique, le stockage et l’utilisation de l’eau.

Avec l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, les bonnes pratiques d’hygiène font en effet partie des mesures essentielles pour lutter contre l’apparition des maladies diarrhéiques et respiratoires, qui figurent parmi les principales causes de mortalité infantile dans le monde.

La sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène  doit être une priorité à Balbala où les maladies diarrhéiques sont fréquentes. Cette sensibilisation accrue va de pair avec les politiques de renforcement de l’accès aux services d’hygiène, d’eau potable et d’assainissement amélioré.

Les associations, actives sur le terrain, jouent de multiples rôles à cet effet. Qu’il s’agisse de l’identification des besoins des communautés, de la propagation des messages de sensibilisation, de l’apprentissage des bonnes pratiques, de la promotion des appels au changement de comportement, de la pérennisation des activités et initiatives de développement.

Les mauvaises conditions d’assainissement, la rareté et la mauvaise qualité de l’eau et les pratiques d’hygiène inadaptées sont catastrophiques pour les enfants et représentent une cause majeure de mortalité pour les enfants de moins de cinq ans. Elles nuisent également au bien-être des enfants qui passent de longues journées sur les bancs de l’école.

Mohamed Chakib 

Leave a Reply


Trackbacks