CMAE : Le ministre de l’Environnement à Libreville

19 juin 2017 9 h 01 min0 commentsViews: 46

La seizième session de la Conférence Ministérielle Africaine sur l’Environnement (CMAE) s’est tenue du 12 au 16 juin 2017, à Libreville, au Gabon, sous le thème « Investir dans des solutions environnementales novatrices pour accélérer la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 en Afrique ».

Les Ministres africains de l’Environnement ont été reçus en audience par M. Ali Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon.

Le Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Environnement M. Moussa Mohamed Ahmed accompagné de M. Idriss Ismael Nour, Sous Directeur des Pollutions et de l’Evaluation Environnementale à la Direction de l’Environnement et du Développement Durable a pris part au segment de haut niveau de cette conférence, tenu les 15 et 16 juin 2017.

La Conférence Ministérielle Africaine sur l’Environnement (CMAE) se propose être une plateforme d’échanges, de discussion et de débats des Ministres et Experts de l’environnement sur les préoccupations et questions africaines ayant trait à la protection de l’environnement. Il est à signaler que la CMAE a été mise en place en 1985.  La cérémonie d’ouverture du segment de haut niveau de la seizième session de la Conférence Ministérielle Africaine sur l’Environnement a été présidée le 15 juin 2017 par M. Emmanuel Issowe-Ngondet, Premier Ministre et Chef de Gouvernement du Gabon qui a souligné l’importance de cette réunion permettant d’aborder des questions d’intérêts communs des pays africains relatives à la protection de l’environnement.

L’organisation de cette réunion de haut niveau, qui a vu la participation de presque tous les Etats Africains, de l’ONU Environnement secrétariat de la CMAE, des institutions spécialisées et des organisations non gouvernementales, avait pour objectif de prendre les décisions idoines en vue de préserver et protéger la planète contre tout facteur d’altération.

Elle avait été précédée par une réunion de trois jours regroupant les experts environnementalistes des différents pays (12 au 14 juin 2017) dont l’objectif ultime est de préparer les projets de décisions qui seront soumis à l’appréciation des Ministres.

Ainsi, le segment technique a permis d’aborder les questions de Changements Climatiques, de gouvernance des océans, de gestion de produits chimiques et déchets dangereux, de l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal, de la sécheresse, désertification et dégradation des terres ainsi que de la biodiversité et des énergies renouvelables en Afrique.

 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.