Le chef de l’Etat en immersion à l’Institut des Arts

12 octobre 2017 8 h 57 min0 commentsViews: 35

En 2004, le président Ismaïl Omar Guelleh créa l’institut djiboutien des Arts, le Bureau des droits d’Auteur et changea ainsi  la vie des artistes nationaux qui perdirent petit à petit cette image de saltimbanques tout juste bons à animer les cérémonies de mariage. L’IDA, depuis, poursuit son bonhomme de chemin, devenant d’une année à l’autre une pépinière d’artistes. Mardi dernier en milieu de journée, le Président a effectué une visite inopinée à l’institut des arts. Le ministre de la Culture, Moumin Hassan Barreh, et la directrice de l’IDA, Nabiha Moumin Waberi, l’ont accueilli dans la cour de l’école des arts avant de lui faire visiter les lieux. Le chef de l’Etat a ainsi visité la galerie, les salles de cours, et les différents ateliers. Il a même assisté à un mini-concert donné par des étudiants en musique. Il a aussi assisté à un cours d’arts plastiques. La directrice de l’IDA, Nabiha Moumin, enseignante de formation, est aussi une grande artiste dans puisqu’elle a fait du théâtre jusqu’à la fin de ses études universitaires. Elle a remercié le chef de l’Etat de cette visite qui illustre, a-t-elle dit, l’intérêt qu’il porte au développement artistique et culturel. Rappelons que l’IDA a pour vocation de développer le talent des jeunes djiboutiens dans le domaine des arts plastiques, de la musique, et du théâtre par une solide formation. La nouvelle directrice, Nabiha Moumin Waberi, entend, avec l’appui de son ministre, restructurer l’IDA afin de le rendre plus efficace au service des arts. Le chef de l’Etat a apprécié le travail réalisé ici et pris bonne note des difficultés.

 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.