Le chef de l’Etat à PK 23 pour les 40 ans de la Gendarmerie nationale

5 janvier 2017 7 h 57 min0 commentsViews: 151

La Gendarmerie nationale a célébré hier le quarantième anniversaire de sa création. Le président Ismaïl Omar Guelleh s’est rendu à PK 23 où a été célébré cet anniversaire au cours d’une belle cérémonie qui a permis aux hommes du colonel Zakaria de faire une démonstration de leurs capacités et de leur savoir-faire. Outre le chef de l’Etat, le Premier ministre et le ministre de la défense, le chef d’état-major général des FAD, le général Zakaria Cheick Ibrahim et de nombreux hauts responsables civils et militaires ont participé à cette cérémonie.

L’année qui vient de commencer est celle des 40 ans de la République. Et donc des institutions militaires du pays. Hier, c’est la Gendarmerie nationale qui soufflait ses quarante bougies au cours d’une cérémonie à laquelle le président de la République en personne a participé. Le président Ismaïl Omar Guelleh a en effet assisté à l’ensemble des démonstrations qui ont marqué cette journée. La cérémonie a aussi été marquée par des discours officiels. A commencer par celui du chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le colonel Zakaria Hassan Aden qui est revenu sur les actions les plus importantes de l’année.

Dans son allocution, le colonel a d’emblée salué la mémoire des deux gendarmes tombés sous les balles de malfaiteurs armés en février 2016 près du Lac Assal. Il a ajouté que la gendarmerie répondait aux attentes de la population en matière de sécurité et ce à tous les niveaux.

Dans la lutte pour la sécurité, le colonel Zakaria a indiqué que les unités judiciaires tenaient une place très importante.

« Agissant 24h/24h, auprès de la population, elles excellent dans la recherche d’informations et parviennent grâce à leurs standards opérationnels à élucider un nombre important d’affaires judiciaires » a-t-il dit.

Sur le plan international, il a indiqué que la gendarmerie, participait aux côtés des autres nations à l’effort de maintien de la paix en déployant des effectifs dans les opérations de l’ONU et de l’Union Africaine, notamment en Centrafrique, au Congo, à Haïti et en Somalie.

Pour améliorer le niveau professionnel de ses personnels, le commandant de la gendarmerie a indiqué s’être tourné vers ses les partenaires que sont la France, les Etats-Unis, la Turquie, la Chine et le Maroc dans le but de diversifier les formations et les échanges.

S’adressant à son personnel, il a dit : « Je vous exhorte à rester engagés au service de nos concitoyens et à préserver la tradition de l’excellence qui fait la fierté de la gendarmerie.»

Le ministre de la Défense, M. Ali Hassan Bahdon a pour sa part mis l’accent sur le fait que les Droits de l’Homme et le Droit Humanitaire International constituent le fondement de la formation prodiguée aux jeunes recrues en coordination avec le CICR, le HCR ainsi que d’autres institutions locales et internationales.

Avant le défilé des différents escadrons de la gendarmerie, le président de la république a déposé une gerbe en mémoire de tous les gendarmes tombés en service commandé.

La fanfare a ouvert la parade, suivie du personnel féminin, des détachements r du groupement judiciaire,  du groupement spécialisé et du groupement d’intervention, ainsi que les deux escadrons de la gendarmerie mobile. Et c’est un escadron du GIGN qui a fermé les rangs du défilé militaire  sous les applaudissements nourris des personnalités et simples anonymes regroupés sur les lieux.

Rappelons que la Gendarmerie Nationale Faisait partie des forces armées au moment de l’indépendance et qu’elle a acquis son autonomie en 1998.

 

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.