CCD/CPCCAF/CCI Nantes Saint-Nazaire : Signature d’une convention de partenariat

10 janvier 2018 8 h 34 min6 commentsViews: 91

La chambre de commerce de Djibouti a abrité hier l’ouverture des travaux d’un atelier consacré au renforcement des capacités commerciales. D’une durée de 2 jours, ces assises bénéficient du soutien financier de l’agence française de développement (AFD). Cet atelier a pour objectif de donner une certaine orientation aux chefs d’entreprises et aux élus de la CCD dans la fructification de leurs affaires respectives. C’est aussi tout le sens de la convention de partenariat que la CCD a signé avec la conférence permanente des chambres africaines et francophones (CPCCAF) et la chambre de commerce internationale de Nantes Saint-Nazaire.

Signature d’une convention de partenariat (2)

Le président de la chambre de commerce de Djibouti, Youssouf Moussa Dawaleh, a procédé hier au lancement des travaux d’un atelier relatif au renforcement des capacités commerciales. L’initiative jouit du soutien financier de l’agence française de développement (AFD). La cérémonie inaugurale s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de la France à Djibouti, Christophe Guilhou, du vice-président de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF), Patrice Beitz, du délégué général de cette même institution, Denis Deschamps, et d’un représentant de la chambre de commerce internationale de Nantes Saint-Nazaire, Stephane Drobinsky.

L’événement a aussi vu la participation de plusieurs élus et cadres administratifs de la CCD, et d’une vingtaine de chefs d’entreprises. Dans son mot de bienvenue, la secrétaire générale de la CCD, Hibo Osman Ahmed, a souligné que la tenue de cet atelier de deux jours s’inscrit dans le cadre de la restructuration de la chambre consulaire.

Prenant la parole à son tour, le président de la CCD a abondé dans ce sens. Il a rappelé que l’objectif de la CCD est de rehausser le niveau de compétitivité des entreprises djiboutiennes en mettant à leur disposition des services d’accompagnement compétents et innovants.  «Il est à relever également que depuis sa création en 1907 à ce jour, la chambre de commerce de Djibouti s’inscrit dans une longue tradition française illustrée par ses statuts qui reste d’émanation francophone, à savoir un établissement public, qui rend des services d’intérêt général à l’endroit du secteur privé et dirigé par ce dernier à travers ses représentants élus dont certains sont autour de cette table», a déclaré en substance M. Youssouf Moussa Dawaleh. Il a exhorté les participants à tirer pleinement profit de l’expérience des experts de la CPCCAF et des CCI françaises.

Quant au vice-président de la CPCCAF, il s’est dit heureux de l’accueil chaleureux qui leur a été réservé. «Nous ne sommes pas là pour vous donner des leçons, nous sommes là pour vous écouter, nous sommes venus en ami pour échanger des bonnes formules. Nous n’allons pas inventer d’autres choses, nous dupliquons des produits qui marchent bien», a-t-il lancé à l’endroit de son auditoire.

Pour sa part, l’ambassadeur de la France à Djibouti, Christophe Guilhou, s’est dit fier d’avoir été associé à cette initiative. Elle  répond selon lui à 4 objectifs que la France s’était fixée ici à Djibouti. Il a en outre indiqué que ce compagnonnage renforce les capacités du secteur privé à Djibouti. Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur la participation de la jeunesse au développement de l’économie du pays.

En marge de la cérémonie, la secrétaire générale de la chambre des commerces de Djibouti, Hibo Ahmed Osman, le représentant de  la CCI de Nantes Saint-Nazaire, Stephane Drobinsky, et le délégué général de la CPCCAF, Denis Deschamps, ont signé une convention de partenariat entre la CCD, la CPCCAF et la CCI de Nantes Saint-Nazaire.

Rachid Bayleh 

Leave a Reply


Trackbacks