Brève rencontre avec …Dini Abdallah Omar Secrétaire Général du MHUE

30 décembre 2014 9 h 25 min5 commentsViews: 142

Réduire le stress hydrique des populations rurales »

La Nation :- Quel est l’objectif du projet que vous venez de lancer à Dikhil ?

Dini Abdallah Omar :- L’objectif du projet que le ministre de l’Habitat, l’Urbanisme et l’Environnement, a lancé, est de permettre aux populations rurales de s’adapter aux effets néfastes du changement climatique, notamment la sécheresse et les inondations.

Ce projet de 7.300.000 dollars américains  sera mis en œuvre sur deux sites, à savoir la plaine de Hanlé et la plaine côtière de Tadjourah.

Quelles sont les différentes composantes de ce projet ?

Ce projet  vise à réduire le stress hydrique des populations rurales  via la réhabilitation d’anciens forages  ou la  création  de nouveaux forages.

Ce projet permettra également de lutter contre les inondations qui ravagent les jardins et emporte les arbres. Dans ce cadre,  nous allons ensuite réhabiliter les écosystèmes dégradés. Telle  la plaine de Hanlé qui fera l’objet d’un reboisement.

A cet effet, nous allons utiliser les espèces végétales locales qui sont mieux adaptées aux conditions climatiques de la région.

Enfin, grâce à ce projet, nous allons créer ou réhabiliter  des périmètres agro-pastoraux. Nous allons aussi fournir aux populations concernées des formations adaptées à leurs besoins.

Quels sera l’impact de ce projet sur les populations rurales ?

Ce grand projet, qui va durer quatre ans, aura un impact positif sur les populations rurales concernées. Si on règle le problème de l’eau et si on réhabilite les écosystèmes dont dépend le cheptel pour le pâturage, l’activité d’élevage sera renforcée.

A cela s’ajoute l’appui aux agriculteurs pour leur permettre de tirer des revenus de leurs exploitations agricoles.

Enfin, ce projet va grandement contribuer au développement des activités comme l’apiculture, l’aviculture et l’artisanat.

Propos recueillis par Chehem Hassan 

Leave a Reply