Assistance médicale aux migrants : Lancement des patrouilles mobiles

14 décembre 2017 19 h 17 min0 commentsViews: 102

Mardi matin, le poste de santé de PK51 a abrité une cérémonie de lancement des patrouilles mobiles d’assistance médicale aux migrants en détresse qui était placée sous le haut patronage du ministre de la Santé, Dr Djama Elmi Okieh. Accueilli par le préfet de la région d’Arta, Abdillahi Darar Okieh, le ministre de la santé est arrivé en compagnie du ministre de l’intérieur, Hassan Omar Mohamed, du ministre de l’énergie et des ressources naturelles, Yonis Ali Guedi, de l’ambassadeur de l’Union Européenne, Adam Kulach, et de la représentante de l’OIM, Lallini Veerassamy. La cérémonie a vu la participation de nombreux élus locaux, de hauts cadres du département de la santé mais aussi de la population locale qui est venue en masse pour assister au coup d’envoi des activités des patrouilles mobiles qui sillonneront régulièrement le corridor migratoire en vue de porter assistance et soins aux migrants en détresse. Une journée somme toute festive et joyeusement animée par des chants traditionnelles et danses folkloriques qui ont particulièrement égayé les centaines de participants présents à la cérémonie. Financé par l’union européenne, ce projet d’assistance médicale, piloté par le ministère de la santé en collaboration avec l’OIM, constitue une composante importante d’un vaste programme d’assistanat en faveur des migrants. Prenant la parole après les mots de bienvenue du préfet de la région d’Arta, la représentante de l’organisation Internationale pour les migrants,  Mme Veerassamy, a salué les efforts conjugués du ministre de la santé et du ministre de l’intérieur qui ont œuvré inlassablement pour la réussite de ce projet.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union Européenne SEM a réaffirmé la volonté ferme de son institution de soutenir adéquatement la politique migratoire que mène le gouvernement djiboutienne et dans ses efforts humanitaires en faveur des populations migrantes et refugiées.

En sa qualité de coordinateur principal de la politique migratoire du gouvernement, le ministre de l’intérieur, Hassan Omar Mohamed, a, souligné que la république de Djibouti est fière de sa politique d’ouverture et d’accueil et continuera à venir en aide à ces personnes en détresse. Et enfin, le ministre de la santé, Dr Djama Elmi Okieh, a, dans son discours, évoqué les contours de ce projet de cliniques mobiles qui vise à apporter les soins de santé primaire et d’urgence à ces populations rendues vulnérables par les déplacements périlleux, réduire la mortalité sur ces routes migratoires et prévenir tout risque sanitaire associé. Il a en outre rappelé que cette initiative découle de la vision politique du président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, qui reflète cette culture d’hospitalité et d’ouverture chère à notre nation unanimement reconnue comme un havre de paix et une terre de rencontres et d’échanges. En effet, dans le cadre de ce présent projet, le ministère de la santé va renforcer les capacités humaines et matérielles des toutes les structures sanitaires se trouvant tout le long du corridor migratoire qui seront mobilisées pour venir en aide aux migrants.

Le ministre de la santé et ses distingués invités ont par la suite procédé à une visite des cliniques mobiles au cours de laquelle ils ont reçu des informations utiles et complémentaires de la part du directeur des régions sanitaires, M. Ahmed Said. En cette période commémorative de la journée internationale des droits de l’homme, ce projet d’assistance médicale illustre parfaitement la détermination du gouvernement djiboutien à garantir ce droit à la santé inaliénable pour toute personne vivant ou transitant sur le sol national.

Leave a Reply


Trackbacks