Appel à la solidarité

1 novembre 2018 12 h 55 min0 commentsViews: 90

Saïd Awad Mohamed est âgé de 53 ans. Depuis quatre ans, il est allongé sur un lit suite à une violente chute. Il est paralysé des deux membres inférieurs et du bras gauche. Père de 4 enfants  âgés de 26 ans à 15 ans, il a longtemps travaillé à l’hôtel la Siesta. Mais en 2010, il fait une violente chute dans son domicile. Sur le moment, il ne ressent aucune douleur. Puis tout commence avec des courbatures, des petites douleurs vers le bas du dos, aux genoux…. Pendant quatre ans, il continuera son train de vie quotidien, jusqu’à ce jour de 2014, où il ne pourra plus se lever. Il est dans l’incapacité de se tenir debout et de marcher. Puis le verdict tombe. Il souffre d’une sténose du canal lombaire secondaire au glissement des disques L-4-5 et LS1. En 2017, il pourra subir une première opération au cou en Inde. Cette intervention lui redonnera la chance de pouvoir bouger sa tête.

Appel à la solidarité (1)

Selon les ordonnances émises par les deux médecins indiens, le patient doit subir une microdiscectomie  au niveau des disques L-4-5 et LS1 après l’évaluation. La chirurgie implique l’ablation des tissus mous pour atteindre le disque séquestré dans le canal rachidien, comprimant les nerfs et libérant ainsi le (s) nerf (s) à l’aide d’une vision microscopique et d’un grossissement.Les médecins restent très confiants puisqu’ils précisent sur l’ordonnance médicale que le patient «pourra  marcher le soir même ou  le lendemain de la chirurgie. La chirurgie est à 99% sûre et réussie. Il y a moins de 1% de risque d’infection, de symptômes persistants, de détérioration neurologique et de nécessité d’une nouvelle intervention ».

Donc, un nouvel espoir est permis au quinquagénaire Saïd Awad Mohamed. Il est suspendu au bon vouloir d’âmes charitables et généreuses. Ce père de famille a besoin d’une aide d’urgence pour subir cette opération à l’étranger. Il pourra ainsi s’occuper de ses enfants, qui faute de moyens, passent toutes leurs journées auprès de lui.

« Mon fils ainé ne travaille pas et personne ne peut subvenir aux besoins de ma famille. Ils se relayent à tour de rôle auprès de moi. Je suis triste de leur infliger ceci. C’est mon rôle de prendre soin de ma famille. Mes enfants ont tout sacrifié pour moi », déclare-t-il d’une voix émue.

N. Kadassiya 

 

NDLR : Pour toute aide, contactez Saïd Awad au numéro de téléphone suivant : 77 87 10 08, Compte bancaire East Africa Bank n° :10 76 75.

Leave a Reply


Trackbacks