Amélioration de l’environnement d’affaires à Djibouti : Après les efforts, les lauriers

6 novembre 2017 8 h 49 min0 commentsViews: 69

La 15ème édition du rapport « Doing Business » de la Banque Mondiale, a publié ses résultats, le Mardi 31 Octobre 2017, à 14 heures UTC (17 heures locales), donnant un classement satisfaisant pour la République de Djibouti avec une 154ème position sur 190 pays. Ce qui place notre pays parmi les 10 pays les plus réformateurs de l’année. Djibouti réalise le meilleur progrès en matière de réformes dans la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord). Des réformes importantes ont été menées, au cours de ces derniers mois, sur les critères de création d’entreprises, d’obtention de permis de construire, de protection des investisseurs minoritaires, de règlement d’insolvabilité et de paiement des taxes et impôts.

Cet effort d’amélioration de l’environnement des affaires et de facilitation des transactions économiques, la République de Djibouti l’a accompli, sous le pilotage du Ministère Auprès de la Présidence, chargé des Investissements, en collaboration avec les différentes institutions publiques, parapubliques et privées.

A ce titre, la mise en place du Guichet Unique Intégral (GUI) de l’ANPI, constitue une des réformes-phares destinées à la facilitation des formalités relatives au démarrage d’une activité économique. Depuis sa pleine opérationnalisation, la création d’entreprise est largement positive et dépasse les prévisions avec 459 entreprises immatriculées. S’ajoutent à cette performance l’obtention du permis de construire, qui en se hissant de la 120ème place à la 84ème, a réduit le délai de délivrance du permis de construire de 111 jours à 15 jours, la protection des investisseurs minoritaires qui a permis à Djibouti de gagner 82 places, en passant de la 178ème place à la 96ème. Ce critère rend compte de l’amélioration de la protection des investisseurs minoritaires par un meilleur accès et une plus grande diffusion des informations relatives aux dirigeants sociaux. Satisfait des résultats enregistrés par le Guichet Unique Intégral, le Ministère auprès de la Présidence, chargé des Investissements, est au centre des discussions pour réaliser les prochaines réformes. La première consiste en l’offre d’un guichet unique virtuel pour les opérateurs économiques dans la création d’entreprise. La seconde est relative au renforcement de l’harmonisation des procédures et la mise en place d’un système d’information partagé entre les acteurs quant au permis de construire. La troisième porte sur la réduction des procédures et le démarrage du processus de certification ISO 9001 ainsi que la création d’un régulateur indépendant de contrôle de qualité des services fournis pour le raccordement au réseau électrique.

S’agissant du transfert de propriété, il est question de réduire les droits de mutation et de créer un guichet unique virtuel regroupant les services en ligne relatifs aux mutations de propriété.

Une autre réforme et non des moindres concerne la création d’un Guichet Unique virtuel dédié au commerce extérieur et transfrontalier. Celle-ci devrait aller de pair avec la mise en place d’un système de paiement national, d’un registre national des crédits, et d’un registre national des garanties dans l’obtention des prêts.

En outre, le projet de révision du Code des Investissements vise la promotion des régions et le partenariat public-privé. Enfin, la création de zones thématiques spécialisées, propice à la croissance inclusive et durable, est une cible des prochaines réformes économiques.

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.