Aïd El Fitr 2014 à Djibouti – Dans la joie

30 juillet 2014 9 h 44 min1 commentViews: 303

Les festivités de l’Aïd El Fitr ont commencé aux premières heures matinales de lundi dernier par des prières collectives sur les sites que les autorités nationales ont aménagés dans la capitale.  La joie était au rendez-vous partout dans les rues ou sur les places publiques, bruissant des rires d’enfants vêtus de neuf  en compagnie de leurs parents ou de leurs proches. Jeunes et moins jeunes affichaient  visiblement  un même bonheur de  vivre ensemble cet événement riche en couleurs.

A l’instar des autres pays musulmans, la République de Djibouti a célébré lundi dernier l’Aïd El-Fitr. L’avènement de cette fête  marquait la fin du mois béni du Ramadan, fait des privations du jeûne et de piété.

Les festivités de l’Aïd El Fitr ont commencé aux premières heures matinales par des prières collectives.

Dans la capitale, les pouvoirs publics ont aménagé cette année  8 sites afin d’accueillir les fidèles. Ceux-ci se sont rendus aux premières heures matinales sur les terrains du stade municipal, du stade Hassan Gouled, du site dit Djama Aouled ou encore celui de Cheick Moussa, à Balbala.

Notons au passage que le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, a pris part au déroulement de la prière collective qui a regroupé des personnalités et des simples anonymes sur le terre plein Djama Aouled, sis au Plateau du Serpent dans la commune de Ras Dika.

La joie était au rendez-vous partout dans les rues ou sur les places publiques, bruissant des rires d’enfants vêtus de neuf  en compagnie de leurs parents ou de leurs proches.

Jeunes et moins jeunes affichaient  visiblement  un même bonheur de  vivre ensemble cet événement riche en couleurs. Comme à l’accoutumée, l’Aïd El Fitr a été ponctuée par des visites entre les familles, les proches, les voisins, les amis.

Rappelons que cette fête, communément appelée « Aïd es-Seghir », est célébrée tous les 29 ou 30 jours suivant l’avènement du mois de ramadan.

Comme la date de la commémoration de l’Aïd El Fitr obéit au calendrier musulman qui est plutôt lunaire, un décalage de 10, 11 ou 12 jours est observé chaque année par rapport au calendrier grégorien.

Leave a Reply


Trackbacks