Affaire de Doumeira : Le Président appelle l’UA à prendre les choses en main

5 juillet 2017 8 h 32 min0 commentsViews: 125

Désescalade. Hier au siège de l’Union africaine, le Président Ismaïl Omar Guelleh a fait une courte déclaration dans laquelle il a évoqué l’affaire de Doumeira. Avec le calme et la courtoisie qui le caractérisent, le chef de l’Etat djiboutien, connu au sein de l’Union pour son attachement à la paix et à l’entente entre les peuples, a montré qu’il souhaitait que l’Union prenne l’affaire en main pour qu’il y ait une rapide désescalade de la tension née de l’attitude encore une fois belliqueuse d’Asmara. Le président a rappelé que depuis le retrait des troupes d’interposition qataries, l’Erythrée avait violé le statu quo ante en se rapprochant de la zone conflictuelle, c’est-à-dire le Ras Doumeira et l’ile de Doumeira, qui, comme chacun sait, appartiennent à la RdD et qu’Asmara revendique de façon complètement insensée. En effet, le chef de l’Etat, dans un souci d’éviter une reprise des hostilités, a demandé à l’Union de combler le vide laissé par le Qatar. Autrement dit, le Président souhaite que des forces de l’Union africaine soient positionnées dans la zone tampon afin de laisser la porte ouverte au dialogue.   Le Président a rappelé que les mouvements actuels des troupes érythréennes à proximité de la zone de conflit constituaient une violation claire des résolutions 1862 et 1967 du conseil de sécurité de l’ONU.  Il a demandé à l’Union de faire procéder, en accord avec Djibouti et Asmara, à la délimitation et à la démarcation de cette frontière. Le chef de l’Etat et les membres de sa délégation ont regagné le pays hier après-midi.

Leave a Reply


Trackbacks