Administration Fiscale : Dans la continuité des réformes

22 octobre 2018 9 h 40 min1 commentViews: 42

Pour les néophytes, le TADAT permet de définir des objectifs clairs, des actions prioritaires, assorties de leurs indicateurs de mesure et un calendrier de mise en œuvre. »Les réformes portant sur les politiques fiscales n’ont de sens que si l’administration qui est censée les mettre en oeuvre est dotée de systèmes modernes de gestion et de procédures simplifiées « , ont répété en chœur le secrétaire général du ministère du Budget et le directeur général des impôts lors de la cérémonie d’ouverture de la session de formation sur un outil d’évaluation de l’administration fiscale que le palais du peuple a abritée du lundi 15 au jeudi 18 octobre 2018.

Le ministère du Budget, par l’entremise de la direction générale des impôts (DGI), a organisé la semaine écoulée un atelier de formation sur un outil d’évaluation de l’administration fiscale, plus connu sous son acronyme anglais de TADAT (Tax Administration Diagnostic Assessment Tool). L’initiative jouissait du soutien de la Banque mondiale.

La session de formation s’est déroulée du lundi 15 au jeudi 18 octobre 2018 au palais du peuple de Djibouti-ville.

Tous les responsables de la direction des impôts, leurs homologues de l’administration douanière, et ceux du Trésor constituaient le public-cible de cette formation qui a permis de présenter cet outil d’évaluation.

Dans son allocution d’ouverture de ces assises studieuses de quatre jours, le secrétaire général du ministère du Budget, Simon Mibrathu, a mis en exergue  l’importance primordiale de cette formation qui se place dans le contexte de l’amélioration de l’environnement des affaires et des réformes fiscales lancées depuis les assises nationales de la fiscalité initiées en juin 2015.

De son côté, le directeur général des impôts, Saïd Guelleh, a souligné que la formation des cadres de l’administration fiscale s’inscrit dans le cadre de l’appui aux reformes en cours et à venir. Il a ajouté que le TADAT est un instrument mis au point par des partenaires internationaux au développement avec l’appui d’experts indépendants et certifiés.

Pour les néophytes, le TADAT est un outil de mesure  qui permet d’avoir un cliché  à un instant et d’évaluer les processus clés de l’administration fiscale. Les résultats qui en découlent sont indispensables à toute stratégie de réforme visant cette administration, et généralement  toutes les structures du ministère du Budget qui y sont attachées. Le TADAT selon les jargons des professionnels permet de définir des objectifs clairs, des actions prioritaires, assorties de leurs indicateurs de mesure et un calendrier de mise en œuvre.

« Les réformes portant sur les politiques fiscales n’ont de sens que si l’administration qui est censée les mettre en oeuvre est dotée de systèmes modernes de gestion et de procédures simplifiées « , ont répété en chœur le secrétaire général du ministère du Budget et le directeur général des impôts.

Les deux hauts fonctionnaires ont,  tour à tour, remercié la Banque mondiale pour son assistance et accompagnement dans la mise en œuvre de ce processus d’auto-évaluation.

La formation s’est poursuivie en alternant exposés audiovisuels, discussions des experts internationaux avec les participants et exercices d’applications sur des cas pratiques.

C’était du moins le choix du ministère du Budget qui ne cesse, depuis les assises de la fiscalité de 2015, de déployer tous les efforts nécessaires et solliciter tous les concours possibles pour moderniser l’administration fiscale djiboutienne.

C’est dans cette logique d’amélioration des performances  que le département ministériel du budget a sollicité le concours de la Banque mondiale pour une évaluation TADAT.

Avant de faire pratiquer cette évaluation de la performance de notre administration fiscale par une équipe d’experts TADAT prévue normalement dans le courant du premier trimestre 2019, il était nécessaire de former les cadres de notre administration pour se familiariser avec l’outil TADAT.

La formation s’est achevée jeudi 18 octobre dernier au palais du peuple  par un test d’évaluation au terme duquel l’ensemble des participants recevait le titre d’évaluateurs TADAT couronné par un certificat de formation.

Leave a Reply


Trackbacks