Abdelkader Abdi Abdillahi, la poissonnerie comme une évidence

20 avril 2017 8 h 59 min0 commentsViews: 57

Ce natif de Djibouti se destinait à l’import-export. C’est finalement la poissonnerie qui l’a rattrapé.

La poissonnerie « La Marée Bretonne » du 49 avenue Charles-Plasse avait baissé le rideau en 2013. Une fermeture qui avait laissé un goût amer. C’est Abdelkader Abdi Abdillahi, déjà comme un poisson dans l’eau, qui a repris le navire le 28 mars dernier. Le jeune homme a rapidement trouvé son rythme de croisière.

« La reprise a pris forme à la suite d’un rendez-vous à la Coursive d’entreprise de Saint-Fons, explique le jeune homme âgé de 30 ans. Au début, je voulais m’orienter vers un fish and chips. Puis j’ai eu connaissance de ce local libre. J’ai décidé alors de me jeter à l’eau, ce corps de métier me touchant directement car j’ai été formé dans le milieu de la grande distribution, notamment par un maître poissonnier ».

De plus, Abdelkader Abdi Abdillahi a passé une partie de son enfance à Djibouti, à la rencontre de la mer Rouge et de l’océan Indien, à « la concentration de poissons rarement observée ailleurs ». «Mais en France, je me suis d’abord orienté vers des études longues de management des unités commerciales. J’aurais souhaité travailler dans l’import/export. Mais au détour d’un contrat d’étudiant, j’ai rapidement nagé dans le bonheur en trouvant ma voie dans la poissonnerie ».

Depuis, poissons et crustacés font partie de son univers. Abdelkader Abdi Abdillahi apprécie désormais de travailler sur du « vivant et des produits nobles ». Tout comme Ordralfabétix, il peut se targuer de proposer à ses clients des produits frais et de qualité « issus de la pêche d’hier ». Abdelkader Abdi Abdillahi qui se dit « poissonnier un jour, poissonnier toujours » souhaite simplement « que les gens soient contents et qu’ils reviennent ».

Leave a Reply


 

Trackbacks

Close
Ne ratez plus les mises à jour de la Nation
En cliquant sur l'un de ses liens, vous serez informé en temps réel.