4ème édition du Forum annuel d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu : 5000 jeunes entrepreneurs africains réunis à Lagos

12 novembre 2018 7 h 04 min0 commentsViews: 36

“L’entrepreneuriat est le catalyseur du développement économique de notre continent”, a déclaré Tony Elumelu au Forum d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu, qui s’est tenu à Lagos, au Nigéria, le 25 octobre 2018.

 Ils étaient plus de 5 000 entrepreneurs et leaders des secteurs privé et public africains et tout l’écosystème de l’entrepreneuriat à se retrouver à Lagos, au Nigéria, le 25 octobre dernier à l’occasion du forum annuel d’entrepreneuriat organisé par la Fondation Tony Elumelu (TEF). Cet événement, qui constitue le plus grand rassemblement d’entrepreneurs africains au monde, offre une occasion unique de réunir de jeunes compétences, de créer des réseaux dynamiques et de transmettre aux décideurs politiques le message selon lequel un secteur privé dynamique et responsable conduira à la transformation économique du continent.

Le forum, qui en est à sa quatrième édition, a été marqué par la remise de diplômes aux lauréats de la Promotion 2018 du programme d’entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu (TEF), à la suite d’une période rigoureuse de formation et de mentorat de neuf mois avec le don d’un capital de démarrage, a porté le nombre total des bénéficiaires du programme à 4 470 sur les 300 000 candidatures reçues à ce jour. L’un des faits marquants a été le lancement de TEF Connect, une plateforme numérique révolutionnaire qui réunit en Afrique et au-delà tout l’écosystème de l’entrepreneuriat, notamment les entrepreneurs, les investisseurs et le monde des affaires sur une seule et même plateforme et les connecte numériquement à trois éléments essentiels du succès: le capital, les outils commerciaux et les entreprises.

L’Afrique connaît une vague de changements technologiques rapides dans les systèmes de paiement, de l’éducation, de l’agriculture et des infrastructures, et TEF Connect joue un rôle essentiel dans la mise en contact des entrepreneurs sur l’ensemble du continent.

…Soutenir et former une nouvelle génération d’entrepreneurs. Le forum a démarré par une série de messages de bonne volonté de la part d’importantes parties prenantes du monde de l’investissement et des acteurs gouvernementaux et des partenaires au développement. Le point culminant de l’événement fut le concours de pitch, les tables rondes ainsi que la séance interactive entre le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, et les entrepreneurs, séance qui fut animée par Tony O. Elumelu, Promoteur de la Fondation Tony Elumelu.

Parmi les autres temps forts du forum, une séance d’échange sur le rôle du secteur privé dans le développement économique de l’Afrique avec Dr. Awele Elumelu, administratrice de la Fondation Tony Elumelu, fondatrice d’Avon Medical et championne de Gavi pour la vaccination en Afrique. La séance fut animée par Eleni Giokos, correspondante de CNNMoney Africa. Parminder Vir, Directrice Générale de la Fondation Tony Elumelu, a également dévoilé le documentaire sur l’Impact du Forum ‘TEF’ qui met en valeur les réussites des entrepreneurs promus dans le cadre du TEF.

Puis, Tony Elumelu, fondateur et président de la Fondation Tony Elumelu, a réitéré son engagement à se faire l’avocat du développement économique de l’Afrique en soutenant et en formant une nouvelle génération d’entrepreneurs, dont les succès peuvent transformer le continent, offrir des opportunités, créer des emplois et un impact social. “L’avenir de l’Afrique est entre les mains des Africains”, a-t-il déclaré. Il a mis l’accent sur l’intérêt et la portée de sa fondation dont « l’approche unique en matière de formation, de mentorat et de financement ont prouvé que l’entreprenariat est le catalyseur de la transformation économique de notre continent ». Il a réaffirmé sa profonde conviction « que le succès peut être démocratisé et que si nous pouvons lier les ambitions aux opportunités, cette génération extraordinaire peut tout accomplir ».

M. Tony Elumelu a conclu en soulignant qu’ « Avec TEFConnect, nous avons créé un outil qui fournit une plateforme numérique pour héberger des idées, défendre le succès et démontrer la capacité des Africains à utiliser les technologies les plus avancées pour prendre en charge leur destin économique».

Pour sa part, le président du Ghana, M. Nana Akufo-Addo, a souligné l’importance de galvaniser tout l’écosystème de l’entrepreneuriat, appelant les représentants du secteur public à encourager, soutenir et reproduire le modèle de la Fondation Tony Elumelu dans leurs régions respectives. Le président Ghanéen, Nana Akufo-Addo a plaidé pour les politiques appropriées à l’émergence d’une génération d’entrepreneurs en déclarant que « le changement et le développement ne se produisent jamais touts seuls. Les gens doivent se lever, se faire entendre, discuter pour changer le cours de notre histoire et son récit ».

… 100 millions de dollars US pour créer 1 millions de nouveaux emplois sur 10 ans. Plus généralement, la Fondation Tony Elumelu a depuis sa création, doté les entrepreneurs africains de tous les coins du continent d’un capital de démarrage non remboursable de 5 000 dollars, d’un programme de formation personnalisé et spécialement adapté à l’environnement africain, et de l’accès à un pool de mentors dédiés qui contribue de manière significative à la croissance économique, à la création d’emplois et à la production de revenus.

La Fondation Tony Elumelu (TEF) est l’un des principaux organismes philanthropiques d’entreprenariat en Afrique. Inspirée par la philosophie économique de l’Africapitalisme de Tony Elumelu et par sa vision d’institutionnaliser la chance et de démocratiser les chances offertes à une nouvelle génération d’entrepreneurs africains, la Fondation Tony Elumelu a mis en oeuvre l’un des programmes d’entrepreneuriat les plus ambitieux au monde.

Le programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu est un engagement de 100 millions de dollars sur 10 ans visant à identifier, former, guider et financer 10 000 entrepreneurs. Son objectif est d’investir dans des entreprises générant au moins 1 000 000 de nouveaux emplois et générant au moins 10 milliards de dollars de nouveaux revenus annuels en Afrique. Dans sa quatrième année, le programme d’entrepreneuriat TEF a permis à 4 460 entrepreneurs de bénéficier d’un investissement total de 20 millions USD. 4 000 financés directement par la Fondation et 460 par des partenaires.

…Africapitalism. Tony Elumelu est à l’origine du concept de l’Africapitalism. Selon lui, l’africapitalisme est une philosophie économique qui incarne l’engagement du secteur privé envers la transformation économique de l’Afrique par le biais d’investissements à long terme qui créent à la fois une prospérité économique et une richesse sociale. Elumelu voit les Africains prendre en charge les secteurs à valeur ajoutée et veiller à ce que ces processus à valeur ajoutée se produisent en Afrique, non pas par la nationalisation ou les politiques gouvernementales, mais parce qu’il existe une génération d’entrepreneurs du secteur privé qui ont la vision, les outils et l’opportunité pour façonner le destin du continent. Il insiste sur le fait que l’africapitalisme n’est pas un capitalisme à connotation africaine; c’est un cri de ralliement pour donner au secteur privé les moyens de conduire la croissance économique et sociale de l’Afrique.

Institutionnaliser la chance. Avec sa fondation, le milliardaire nigérian Tony Elumelu veut « institutionnaliser la chance ». Au Forum Economique mondial de Davos, le patron-philanthrope nigérian, Tony Elumelu, a plaidé en faveur des entrepreneurs africains, chose qu’il fait à travers la fondation qu’il a créée et qui vise à encourager les vocations en « institutionnalisant la chance », a-t-il déclaré. « Je suis conscient d’être arrivé là où je suis grâce à un travail acharné, à mes capacités, mais aussi à la chance », dit cet homme d’affaires de 54 ans, patron de l’une des principales banques du continent, United bank of Africa, lors d’un entretien en marge du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. « Beaucoup de gens en Afrique meurent avec leurs idées, parce qu’ils n’ont jamais eu la possibilité d’en faire quelque chose », poursuit-t-il. « J’ai donc décidé d’institutionnaliser la chance (…) pour que ceux qui ont une idée puisse avoir l’opportunité de tenter l’aventure ».

MAS 

Leave a Reply


Trackbacks