2ème Réunion du CTS de l’UA sur la Communication et les TIC à Addis-Abeba : Abdi Youssouf Sougueh prend part aux débats de la session ministérielle

14 décembre 2017 16 h 53 min0 commentsViews: 22

La deuxième réunion du Comité technique spécialisé (STC) de l’Union africaine sur la communication et les TIC (CTIC) s’est tenue du 23 au 24 novembre 2017 au siège de la Commission de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Djibouti y était représenté par le ministre de la Communication, chargé des Postes et Télécommunications, Abdi Youssouf Sougueh, à la tête d’une délégation nationale.

Organisée par la direction générale de l’Union africaine en charge de l’information et de la communication (DIC), la rencontre s’est déroulée en deux phases. D’abord, les travaux des experts ont eu lieu du 20 au 22 novembre 2017 dans la capitale. Ensuite la cérémonie d’ouverture de la session ministérielle qui était ponctuée de plusieurs discours prononcés par différentes personnalités. Après ses premiers mots de bienvenue aux participants, le directeur des infrastructures et de l’énergie de la Commission de l’Union africaine (CUA), Cheikh Bedda, a donné un aperçu des contributions de la CUA au développement des secteurs des TIC et de la communication en Afrique. Il a mis l’accent sur un certain nombre de programmes et projets de l’UA qui ont été mis en œuvre à cet égard.

Prenant la parole à son tour, le ministre malien de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Toure, a exprimé sa gratitude aux Etats membres de l’UA pour avoir choisi le Mali à  assurer la présidence du bureau du CTS. Il a souligné l’importance stratégique des TIC dans le développement socio-économique de l’Afrique et la nécessité d’adopter des politiques et des réglementations propices au regain de dynamisme de ce secteur d’activités.

Sur ce, le ministre Abdi Youssouf Sougueh et ses pairs africains ont débattu des points à l’ordre du jour.

Ils ont examiné le rapport des experts. Ils ont en outre eu une séance à huis clos sur la gouvernance de l’Internet.

Sur la base des principes de rotation et de la représentation géographique, M. Abdi Youssouf Sougueh et ses homologues africains ont élu les membres  du bureau du CTS-CTIC-2 . L’Ethiopie a hérité de la présidence de ce bureau. Le Congo, la Tunisie, et l’Afrique du Sud en deviennent respectivement le 1er vice-président, le 2ème vice-président, et le 3ème vice-président. Quant au Ghana, il va servir de rapporteur.

A l’issue de leurs discussions, les ministres africains ont convenu de l’adoption de la Déclaration d’Addis-Abeba sur la communication et les TIC. Idem, ils se sont accordés autour de l’adoption de la Déclaration de l’Union Africaine sur la gouvernance de l’Internet.

Leave a Reply


Trackbacks